Sport

Cristiano Ronaldo : le footballeur surprend un policier chinois et amuse ses coéquipiers (vidéo)

Cristiano Ronaldo : le footballeur surprend un policier chinois et amuse ses coéquipiers (vidéo)

En plein entraînement en Chine avec la Juventus, Cristiano Ronaldo a surpris ses coéquipiers sur le terrain lorsque les autorités chinoises sont intervenues. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

L'entrainement de la Juventus a pris une tournure étonnante pour Cristiano Ronaldo. En attendant d'emmener son équipe en championnat d'Italie et en Ligue des Champions, le footballeur était en tournée chinoise de pré-saison du champion d'Italie. Avant que la Juventus Turin et l'Inter de Milan ne s'affrontent sur la pelouse ce mercredi 24 juillet, les deux équipes se sont entraînées la veille dans le stade olympique de Nankin. Et Cristiano Ronaldo a réservé une petite facétie à ses coéquipiers comme le dévoile la vidéo relayée par beIN Sports sur Twitter.

Une blague qui n'a pas fait rire tout le monde

À l'arrivée d'un jeune supporter sur le terrain par surprise, les autorités chinoises ont aussitôt maîtrisé l'individu. Si les policiers avaient la situation en main, Cristiano Ronaldo leur a réservé une petite blague. Au milieu de la confusion de la situation, le Portugais de 34 ans en a profité pour bondir derrière un policier en faisant semblant de l'agresser. Seulement, l'agent n'a pas été amusé par ce comportement surprenant, contrairement à Blaise Matuidi, Gonzalo Higuain qui ont bien ri. D'humeur  joyeuse, Cristiano Ronaldo a la conscience plus tranquille depuis que la justice américaine a décidé le lundi 22 juillet de ne pas l'inculper pour viol, faute de preuves. "Sur la base des informations disponibles", ces "accusations ne peuvent pas être prouvées au-delà d'un doute raisonnable" a déclaré le procureur du comté de Clark, dans le Nevada, dans un communiqué, avant de conclure : "Malgré le fait que neuf ans ont passé, la police a enquêté sur ses allégations", mais celles-ci n'ont pas pu être prouvées, "En conséquence, aucune poursuite ne sera engagée".

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people