Sport

Crash en Colombie : Le sauvetage miraculeux d’un joueur du club de Chapecoense (Vidéo)

Crash en Colombie : Le sauvetage miraculeux d’un joueur du club de Chapecoense (Vidéo)

Plus de 24h après le terrible crash en Colombie d’un avion transportant l’équipe de football brésilienne de Chapecoense, le bilan de cette tragédie fait état de 71 morts et six survivants. Et parmi les rescapés figure le défenseur Hélio Hermito Zampier Neto, dernier passager à avoir été retrouvé vivant. Une vidéo à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis lundi, le Brésil et le monde du football est en deuil. En effet, l’équipe brésilienne de Chapecoense a été en partie décimée dans le crash de son avion alors qu’elle se rendait en Colombie pour disputer la finale de la Coupe d’Amérique du Sud. Immédiatement, de nombreux hommages ont été rendus. Le club de Manchester United, qui avait perdu 8 joueurs dans l’accident, le 6 février 1958, d’un avion au décollage à Munich a ainsi partagé son émotion sur Twitter. "Les pensées de Manchester United accompagnent Chapecoense et tous ceux touchés par la tragédie en Colombie. #ForçaChapecoense." L’entraîneur du PSG, Unai Emery, a également écrit sur Twitter : "Mes pensées pour les victimes de l'avion de Chapecoense. Un jour très triste pour le monde du football."

"Des conditions effroyables"

Du côté de Liverpool, comme "Non Stop Zapping" vous le montrait ce mercredi, une minute de silence poignante a été observée à Anfield. En tout, ce sont 71 personnes qui ont trouvé la mort dans ce crash alors que six personnes ont pu être sauvées. Et parmi les rescapés figure le défenseur Hélio Hermito Zampier Neto, dernier passager avoir été retrouvé vivant. "Il semblait qu'il n'y avait plus de survivants, mais dans le fuselage nous avons retrouvé une autre personne dans des conditions effroyables", a confirmé le commandant de la police d'Antioquia. Le joueur souffre cependant d'un grave traumatisme crânien, de fractures ouvertes des membres inférieurs, d'un traumatisme du thorax et un autre abdominal."

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people