Sport

Coupe du monde féminine : Le salaire surprenant des footballeuses (vidéo)

Coupe du monde féminine : Le salaire surprenant des footballeuses (vidéo)

Ce vendredi 7 juin dans le JT du 19 / 45 sur M6, nos confrères ont dévoilé les différences salariales incroyables entre les footballeuses et leurs collègues masculins. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Le coup d'envoi a été lancé ce vendredi 7 juin au soir pour la Coupe du Monde féminine du Football. Les Bleues ont ridiculisé la Corée du Sud en marquant 4 à 0 pour le match d'ouverture de la compétition. Au total, près de 10 millions de téléspectateurs se sont donné rendez-vous pour découvrir ce premier jeu, remporté haut la main par les footballeuses. Un peu moins de deux heures avant sa diffusion sur TF1, nos confrères de M6 se sont intéressés au salaire touché par les footballeuses de la fédération française. Dans le JT du 19 / 45, Nathalie Renoux a laissé Franck Edard s'exprimer sur le sujet. Le moins que l'on puisse dire est que le constat est plus que déplorable. Tandis que les footballeurs français touchent en moyenne 108.422 euros par mois, leurs collègues féminines sont récompensées de leur côté de 2.494 euros en moyenne. L'écart entre le salaire des sportifs de sexe masculin et féminin a de quoi interloquer, d'autant plus que la moitié des 290 joueuses de D1 est contrainte d'avoir une seconde activité professionnelle pour compenser.

400.000 euros par an pour Ada Hegerberg

Parmi les footballeuses de l'équipe de France, on compte notamment Maëva Clemaron qui est architecte en parallèle du sport, Gaëtane Thiney qui travaille pour la Fédération Française de Football, ou encore Élise Bussaglia qui est professeure des écoles. La footballeuse norvégienne Ada Hegerberg, qui joue pour l'Olympique Lyonnais est la star du ballon rond la mieux payée au monde. Elle toucherait en effet la somme de 400.000 euros par an. Engagée, elle a décidé de clamer sa colère concernant les différences de paye entre les hommes et les femmes dans le football en refusant de jouer pour l'actuelle Coupe du monde féminine. Pour tenter de comprendre ces inégalités salariales flagrantes, il faut toutefois prendre en compte que le football féminin rapporte globalement moins que le masculin. Moins médiatisé, ce dernier semble aussi malheureusement créer moins d'engouement chez les supporteurs. Le monde a encore du progrès à faire pour régler la questionb des inégalités des sexes...

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people