Sport

Coronavirus : Novak Djokovic testé positif s’excuse après la polémique autour de son tournoi (vidéo)

Coronavirus : Novak Djokovic testé positif s’excuse après la polémique autour de son tournoi (vidéo)

C’est un tournoi de tennis polémique. Novak Djokovic a organisé l’Adria Tour malgré les mesures sanitaires strictes liées à la pandémie de coronavirus. Plusieurs joueurs ont été testés positifs dont le numéro 1 mondial qui a présenté ses excuses une nouvelle fois.

Alors que les compétitions sportives reprennent peu à peu depuis le déconfinement, des mesures sanitaires sont adoptées afin de protéger tout le monde. Ainsi, les matches de football se déroulent à huit clos en Angleterre par exemple. Le numéro 1 mondial de tennis, Novak Djokovic a surpris tout son monde en organisant l’Adria Tour, un tournoi dans les Balkans bien loin des mesures de sécurité nécessaires. Mais ce qui devait arriver, arriva… Tour à tour Grigor Dimitrov, Borna Coric et Biktor Troicki annoncent être positifs au coronavirus. Ils ne sont pas les seuls à avoir contracté le virus, des membres de l’encadrement des tennismen ont aussi été testés positifs. Novak Djokovic, organisateur du tournoi a alors tenu à s’excuser dans un communiqué.

Nouveau rebondissement avec le test positif de Novak Djokovic

Nouveau rebondissement mardi 23 juin lorsque Novak Djokovic annonce être lui aussi positif à la Covid-19. Dès lors, la polémique grandit d’autant plus que des vidéos du tournoi montrent beaucoup de spectateurs dans les tribunes, peu de personnes portent un masque de protection, les joueurs jouent le jeu devant les photographes sans respecter les règles de distanciation. Des images filmées en boîte de nuit ravivent les critiques face au non-respect des gestes barrières. Novak Djokovic présente une nouvelle fois ses excuses sur les réseaux sociaux cette fois : "Je suis profondément désolé que notre tournoi ait pu causer de tels dommages". Puis il ajoute, "Nous avons eu tort, c’était trop tôt", "Nous estimions que le tournoi a répondu aux protocoles sanitaires et que la région était en bonne condition pour enfin unir des personnes dans un but philanthropique".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people