Sport

CFC : Blaise Matuidi revient sur les insultes racistes en Italie (vidéo)

CFC : Blaise Matuidi revient sur les insultes racistes en Italie (vidéo)

Dimanche 7 avril, Blaise Matuidi a répondu aux questions du "Canal football club". Le champion du monde de la Juventus Turin est revenu sur le comportement raciste des supporters de Cagliari la semaine dernière. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Mardi 2 avril, le football italien sombrait de nouveau dans le racisme le plus absolu : lors du match entre la petite équipe de Cagliari et l'ogre de la Juventus Turin, les supporters locaux entonnaient des insultes et des cris de singe à l'encontre du jeune attaquant Moïse Kean et du milieu de terrain français Blaise Matuidi. Le match était alors interrompu plusieurs minutes par l'arbitre, alors qu'un Blaise Matuidi furieux demandait carrément l'interruption définitive de la rencontre. Le match aura finalement été au bout, et la soirée marquée par les déclarations polémiques de Leonardo Bonucci, qui estimait que la faute revenait "à 50 %" à son jeune partenaire et compatriote pour avoir été provoquer les supporters adverses. Blaise Matuidi a quant à lui décidé de revenir sur ces événements au micro du "Canal football club".

"On ne veut plus entendre ça"

Le champion du monde 2018 a regretté le comportement des supporters italiens, qu'il avait déjà eu à subir l'année dernière. "Je n’ai pas envie d’ignorer ça, il ne faut pas l’ignorer mais le combattre. On ne veut plus entendre ça, on ne doit pas avoir peur, il faut avoir du courage et combattre ça" a déclaré le milieu de terrain. "Ce sont des gens stupides, qui n’ont rien à faire dans des stades de football, ils doivent être punis et ne plus jamais venir dans un stade de football, tout simplement" a-t-il ajouté, estimant que ce n'était pas le monde dans lequel il voulait élever ses enfants. Blaise Matuidi a enfin discuté de son agacement vis à vis de l'arbitre sur le moment, expliquant que l'officiel n'avait visiblement pas entendu les cris mais "a été ouvert", demandant à ce que les instances agissent sur le problème qui gangrène le football italien.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people