Sport

Ce navigateur s'est recousu la langue tout seul et en pleine mer !

Ce navigateur s'est recousu la langue tout seul et en pleine mer !

La vie de navigateur n'est pas évidente tous les jours. C'est en tout cas, ce qu'a dû se dire Bertrand de Broc, le jour où ce dernier a dû se recoudre lui-même la langue alors qu'il se trouvait en pleine mer. Pas effrayé plus que ça par l'épreuve, il explique comment il a dû entreprendre cet acte chirurgicale, sans l'aide de personne à ses côtés.

Le Vendée Globe est une course difficile où les navigateurs doivent réussir à faire le tour de l'Antarctique et ce, sans la moindre escale. Les compétiteurs se retrouvent donc seuls et sans l'aide de personne sur leurs bateaux, pendant plusieurs semaines consécutives.

Mais si déjà la navigation de leurs voiliers monocoques n'est franchement pas évidente, il se peut qu'il arrive aussi quelques petites mésaventures aux différents participants. C'est le cas du navigateur Bertrand de Broc, qui a dû faire face à une pénible épreuve, lors du Vendée Globe de 1992. En effet, ce dernier est maintenant mondialement connu pour s'être recousu lui-même la langue durant la compétition.

Un épisode "rigolo" selon le navigateur

C'est à cause d'un choc avec une écoute de grand-voile que Bertrand de Broc se retrouve avec la langue coupée. Grâce au télex, qui permet aux navigateurs de communiquer avec l'extérieur, Bertrand de Broc a pu suivre les conseils du médecin de la course, qui lui conseille alors de se recoudre la langue.

C'est donc sans réfléchir, que le navigateur a donc dû entreprendre cet acte chirurgicale. Plus de vingt ans après cet anecdotique épisode, Bertrand de Broc arrive à en rire, et trouve même que tout ceci est finalement « rigolo ».

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people