Sport

Bixente Lizarazu en larmes à l’évocation d’Aimé Jacquet dans Le Divan (vidéo)

Bixente Lizarazu en larmes à l’évocation d’Aimé Jacquet dans Le Divan (vidéo)

Bixente Lizarazu sera mardi soir l’invité de Marc-Olivier Fogiel dans "Le Divan", sur France 3. Le champion du monde 98 y évoquera avec beaucoup d’émotion sa relation avec l’ancien sélectionneur des Bleus, Aimé Jacquet. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Champion du monde 98 et champion d’Europe 2000, Bixente Lizarazu fait partie des footballeurs français les plus titrés de l’histoire. Désormais commentateur des matches de l’équipe de France au côté de Grégoire Margotton sur TF1, l’ancien joueur du Bayern Munich sera mardi soir l’invité de Marc-Olivier Fogiel dans "Le Divan" sur France 3. L’occasion pour Bixente Lizarazu de revenir sur certains épisodes méconnus de sa grande carrière comme les menaces de mort de l’ETA dont il a fait l’objet : "Tous les jours je suis conduit au centre d’entraînement du Bayern dans une berline blindée banalisée. Sur la banquette arrière je suis coincé entre deux molosses au visage impassible. Au-dessus de ma tête un fusil mitrailleur, sur le siège, un fusil à pompe, sur les côtés des meurtrières au cas où il faudrait dégainer" racontera-t-il notamment à Marc-Olivier Fogiel.

Bixente Lizarazu très ému en parlant d'Aimé Jacquet

Le sommet de la carrière de Bixente Lizarazu, c’est évidemment ce titre de champion du monde conquis en France en 1998. Pourtant, à quelques mois de la compétition, il est loin d’être certain d’y participer. Blessé, il va recevoir la visite d’Aimé Jacquet, le sélectionneur des Bleus. Et les deux hommes vont avoir une discussion qui va tout changer : "Je suis passé du fond du trou au sommet du monde en six mois. Il (Aimé Jacquet, ndlr) est venu me voir à Munich. Et il m’a dit ‘Fais tout ce qu’il faut en terme de soins, de récupération, en termes d’entraînement, reviens à 100% et tu seras mon arrière-gauche". Un souvenir tellement fort pour Bixente Lizarazu qu’il ne pourra empêcher quelques larmes de couler le long de ses joues, "C’est quelqu’un de droit, c’est quelqu’un avec des mots justes, c’est quelqu’un de fidèle. Quand il dit quelque chose, il le fait. J’étais prêt à me péter la jambe pour lui". Bixente Lizarazu n’aura pas à aller jusque-là pour remporter le premier titre de champion du monde de la France quelques mois plus tard. Mais cette relation avec leur sélectionneur explique peut-être le succès phénoménal des Bleus en 1998.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people