Sport

Benzema, Valbuena, sextape : L’incroyable conférence de Didier Deschamps

Benzema, Valbuena, sextape : L’incroyable conférence de Didier Deschamps

ZAPPING - Lors de la conférence de presse organisée afin qu’il dévoile la liste des joueurs sélectionnés pour les matchs contre l’Allemagne et l’Angleterre, Didier Deschamps a catégoriquement refusé de répondre aux questions concernant Mathieu Valbuena et Karim Benzema.

Avant d’entrer en conférence de presse, Didier Deschamps savait qu’il n’allait pas passer le meilleur moment de sa vie. En effet, alors qu’il devait donner sa liste des 22 joueurs sélectionnés contre l’Allemagne et l’Angleterre, l’Affaire de la "sextape" de Valbuena et la mise en examen de Karim Benzema ont fait beaucoup d’ombre au côté sportif. En début de conférence, après avoir donné sa liste, le sélectionneur annonce : "En préambule, je vais évoquer devant vous l’affaire qui anime le paysage médiatique depuis hier et qui concerne deux joueurs de l’équipe de France que sont Mathieu Valbuena et Karim Benzema". Il enchaîne ensuite sur le joueur du Real Madrid de façon sportive : "J’ai acté le forfait de Karim Benzema. Il est toujours blessé et indisponible pour ces deux rendez-vous" avant d’arriver à l’affaire que tout le monde a à la bouche : "En ce qui concerne l’affaire pour laquelle il (Benzema) est aux mains de la justice, je ne connais pas le dossier, comme vous. La Justice s’est saisie de cette affaire. Le mieux est de laisser travailler la justice. Elle prendra les décisions qui s’imposent à elle". A propos de Mathieu Valbuena, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais, Didier Deschamps considère qu’ "il n’est pas dans les meilleures conditions psychologiques par rapport à cette affaire" et qu’il est donc préférable de "le laisser souffler". En anticipant toute les questions des journalistes à ce sujet, la Desch dit : "Je me doute que vous avez beaucoup de questions extra-football : je n’y répondrai pas. Je ne vais pas rentrer dans des supputations avec des -si- et le conditionnel, ça ne servirait à rien". Alors quand les premières questions sont posées et qu’il ne s’agit que de questions à propos de la dite affaire, l’ancien capitaine des Bleus plaisante : "Je pense que je ne vais pas beaucoup parler".  

L’agacement de Deschamps face aux journalistes

Bien évidemment, malgré la déclaration de Didier Deschamps en début de conférence, les journalistes veulent des réponses mais vont vite comprendre qu’ils n’en auront pas : "Les deux joueurs n’ont pas le droit de se voir, de se parler. Est-ce que si ce contrôle judiciaire se poursuit…", La parole du journaliste est aussitôt coupée. Mais ce dernier continue : "C’est la justice qui a dit ça. Ca risque de durer, on connait les lenteurs de la Justice". Le sélectionneur lui répond cette fois-ci avec un sourire crispé qui résume toute la situation : "Tu as des compétences que je n’ai pas sans doute". Un journaliste retente alors le coup : "Tu as déjà maintenu ta confiance sportive à des joueurs de l’équipe de France mis en examen. Est-ce que tu maintiens ta confiance sportive à Karim ?", En vain. Une conférence dont on se souviendra longtemps.

Réagissez à l'actu people