Sport

Barça - PSG : Raymond Domenech évoque les larmes de son fils après la défaite des Parisiens (Exclu Vidéo)

Barça - PSG : Raymond Domenech évoque les larmes de son fils après la défaite des Parisiens (Exclu Vidéo)

Depuis mercredi soir et la défaite incroyable du PSG contre le FC Barcelone, les Parisiens et le football français ont la gueule de bois. Enfin, pas tout le monde. En effet, Raymond Domenech a réagi sur ce match, ce jeudi matin, en marge de la finale du Winamax Poker Tour avec un t-shirt avec inscrit "Raymond Tada". L'ancien sélectionneur des Bleus a aussi évoqué la peine de son fils. Des images à retrouver sur Non Stop Zapping.

Au lendemain de la débâcle du PSG à Barcelone (6-1), c’est toujours aussi difficile d’expliquer ce qui a pu se passer. "On devait aborder ce match de façon plus sereine, c'est là qu'on voit qu'il manque un petit quelque chose à Paris. On a pris un coup sur la tête en voyant l'enthousiasme catalan et on n'a jamais réussi à inverser la situation. C'est ce qui nous a mis dedans. Pourtant, on s'était bien préparés. C'est difficile de trouver des explications (…) Au lieu de rivaliser, on s'est laissé victimiser (…) On n'a pas été dignes du PSG."

Raymond Domenech chambre le PSG

Et ce matin, en marge de la finale du Winamax Poker Tour, Raymond Domenech a réagi en exclusivité à notre micro à cette élimination du PSG. "On ne peut pas dire grand-chose. Il y a des moments... il y a des trucs qui sont inexplicables. C’est la magie du sport et du foot (...) L’explication... c’est panique d’un côté, puis de l’autre l’euphorie, le miracle (…) C’est ce côté magique du foot", a-t-il confié avant d’ajouter : "Si on est supporter parisien c’est dur, mais il fut se dire que pour des gens ça a été un bonheur immense. Toute une génération sera marquée par ce match." Enfin, un brin chambreur, Raymond Domenech, qui portait un t-shirt avec l’inscription "Raymond Tada", a évoqué les larmes de son fils après la rencontre. "Moi je suis Catalan au départ, mais aussi Français. Avoir un foot français qui réussit un exploit ça aurait été mieux. Et puis quand j’ai vu mon fils pleurer dans son lit, il y a quelque chose qui m’a dérangé dans la victoire."

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people