Sport

Attentats de Paris - Ligue 1 : Le chant anti-Daesh des supporters niçois fait le buzz

Attentats de Paris - Ligue 1 : Le chant anti-Daesh des supporters niçois fait le buzz

Une semaine après les attentats de Paris, la Ligue 1 a repris ce vendredi 20 novembre avec la rencontre Nice / Lyon. Une rencontre marquée par une poignante Marseillaise, mais surtout par le chant anti-Daesh entonné après la minute de silence par les supporters Niçois. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le vendredi 13 novembre est une date dramatique qui restera dans les mémoires pour les Français. Dix mois après les attaques à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher, plusieurs attaques terroristes ont frappé Paris et sa banlieue la semaine dernière. Aux abords du Stade de France alors que le match France-Allemagne avait lieu, des kamikazes se sont fait sauter avec des ceintures d’explosifs. Pendant ce temps dans la capitale, plusieurs personnes attablées aux terrasses de cafés et de restaurantrs ont été tuées par des terroristes armés de kalachnikow. Pour finir, c’est dans la salle mythique du Bataclan où le groupe californien Eagles of Death Metal jouait, que le plus grand nombre de victimes est à déplorer.

"Daesh, Daesh, on t’enc…"

Face à ces attaques meurtrières, la France n’a cessé tout au long de la semaine de rendre hommage aux nombreuses victimes. Et ce vendredi 20 novembre, ce fut au tour des supporters Niçois. Ces derniers se sont rendus au match de Ligue 1 opposant Nice à Lyon qui se tenait à l’Allianz Riviera. Dans le stade qui n’était pas rempli suite à l’absence des supporters lyonnais, les supporters ont tendu de nombreuses banderoles d’hommage, "Supporters unis dans la douleur" et la devise de la ville de Paris "Fluctuat nec mergitur".

Après l’entrée des joueurs sous les applaudissements et une Marseillaise poignante entamée dans tout le stade, les supporters niçois ont exprimé à leur façon leur volonté de tenir tête aux terroristes. Après la minute de silence respectée, le kop a entamé un célébre chant qui est normalement destiné à l’adversaire. Mais suite aux attentats de Paris, les supporters niçois s’en sont pris à Daesh : "Daesh, Daesh, on t’encule", a ainsi scandé les supporters à l’unisson et à plusieurs reprises. Un chant qui a été salué sur les réseaux sociaux.

Réagissez à l'actu people