Sport

Attentat de Londres : L’équipe de foot saoudienne refuse de respecter la minute de silence (vidéo)

Attentat de Londres : L’équipe de foot saoudienne refuse de respecter la minute de silence (vidéo)

Ce jeudi 8 juin, la rencontre de football opposant l’Arabie saoudite et l’Australie était précédée d’une minute de silence pour les victimes de l’attentat de Londres. Une attaque terroriste qui a fait huit morts dont deux Australiens samedi 4 juin dans la soirée. Cependant les joueurs saoudiens n’ont pas voulu respecter cette minute de silence provoquant une grande polémique. Plus d’informations sur Non Stop Zapping.

L’attentat qui a touché Londres samedi 4 juin 2017 a fait huit morts parmi la foule. Deux Australiens figurent parmi les victimes de l’attaque dans le centre de Londres, où une camionnette a foncé sur la foule avant que trois individus ne poignardent les passants. Ce jeudi 8 juin, l’Arabie Saoudite affrontait l’Australie pour une rencontre de qualification pour la Coupe du monde 2018 de football. Avant la rencontre, les deux équipes ont été invitées à respecter une minute de silence en hommage aux victimes. Tout le stade s’est alors levé, l’équipe australienne s’est tenue bras dessus bras dessous en respectant cet hommage, tandis que les joueurs saoudiens se sont dispersés sur le terrain. Ce refus d’honorer la mémoire des victimes a déclenché une grande polémique.

Le Président de la Fédération saoudienne de foot obligé de s’excuser

Les joueurs saoudiens ont déclenché la colère du monde entier en snobant cette minute de silence dédiée aux victimes de l’attentat. Faisant mine de s’échauffer sur le terrain pendant ce recueillement, ils ont profondément meurtri les supporters australiens. Face aux attaques et aux réactions diverses de cette provocation, le Président de la Fédération saoudienne de football, Adil Ezzat, s’est excusé de la réaction de ses joueurs : "La Fédération saoudienne regrette profondément et s'excuse sans réserve pour tout outrage qu'a pu provoquer le fait de ne pas observer une minute de silence. Les joueurs n'avaient aucune intention de manquer de respect à la mémoire des victimes ou de bouleverser leurs familles, amis ou toute personne affectée par l'atrocité". Avant d’ajouter qu’honorer les morts n’étaient apparemment "pas dans la culture saoudienne". 

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people