Sport

ASSE - OL : Bernard Caïazzo insulte les joueurs lyonnais dans les vestiaires (Vidéo)

ASSE - OL : Bernard Caïazzo insulte les joueurs lyonnais dans les vestiaires (Vidéo)

Le derby entre l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais a été bouillant dimanche soir à Geoffroy-Guichard. En témoigne le terrible tacle commis par Corentin Tolisso sur Fabien Lemoine. D’ailleurs, suite à cet "attentat", Bernard Caïazzo, le président du comité de surveillance des Verts, n’a pas hésité à insulter les joueurs de l’OL comme le montre une séquence de l’émission "J+1". Une vidéo à retrouver sur Non Stop Zapping.

Dimanche soir à Geoffroy-Guichard, le derby entre l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais a été très chaud. Si les Stéphanois se sont logiquement imposés (2-0), les Lyonnais se sont fait remarquer par leur nervosité. En effet, l’OL a fini la rencontre à neuf après les expulsions de Rachid Ghezzal et Corentin Tolisso coupables de très vilains gestes sur Fabien Lemoine. Ce dernier, agacé, a même quitté le terrain prématurément. Dans une séquence filmée par les caméras de l’émission de "Canal +" "J+1", Fabien Lemoine explique pourquoi il a pris cette décision. "Je ne joue pas pour me faire casser la jambe." C’est alors que Bernard Caïazzo, le président du comité de surveillance des Verts, s’exclame : "Tu as raison, mais c’est des enculés, ce sont des malades mentaux."

Une ambiance électrique

Après la rencontre, l’entraîneur stéphanois, Christophe Galtier, était lui aussi en colère. "J'ai beaucoup d'amitié pour Bruno Genesio mais je ne peux pas accepter sa déclaration sur Fabien Lemoine. Il y a deux ans, nous sommes repartis avec un joueur qui a eu les ligaments croisés d'un genou (Robert Beric). Cette fois, nous avons un joueur (Lemoine) qui a failli avoir la jambe brisée (par Corentin Tolisso). Je veux bien que les derbys soient ce qu'ils sont, mais Fabien Lemoine est entré pour jouer et pas autre chose. Fabien Lemoine n'est pas un enfant de chœur mais je n'accepte pas que l'on dise que mon joueur est entré pour faire dégénérer le match. Après le tacle qu'il a pris, il est entré directement au vestiaire en disant que s'il jouait au foot pour se faire arracher la jambe, ce n'était pas la peine." 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people