Sport

Arsène Wenger : "Laurent Koscielny n’était pas lui-même contre l’Angleterre"

Arsène Wenger : "Laurent Koscielny n’était pas lui-même contre l’Angleterre"

ZAPPING - En conférence de presse, Arsène Wenger a avoué que son défenseur, Laurent Koscielny, était très affecté depuis les attentats du 13 novembre. Il n’a d’ailleurs pas reconnu l’international français contre l’Angleterre.

Richie McCaw, le joueur le plus capé de l’histoire des All Blacks, vient d’annoncer sa retraite, quinze jours après avoir remporté sa deuxième Coupe de Monde de rugby. Elu trois fois meilleur joueur du monde, le néo-zélandais de 34 ans est devenue, au fil du temps, une véritable légende alors qu’il était très critiqué à ses débuts. Lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, après la victoire (3-0) du Brésil contre le Pérou, Neymar a voulu donner son maillot à l’arbitre de la rencontre. Malheureusement pour la star du Barça, l’arbitre Colombien, Jose Buitrago, l’a refusé afin de ne pas provoquer de polémique. En conférence de presse, Arsène Wenger, l’entraineur d’Arsenal, a parlé de l’état de son défenseur, l’international français Laurent Koscielny, encore sous le choc des attentats du 13 novembre : "Contre l’Allemagne, vendredi, Laurent a été fantastique et contre l’Angleterre, vous avez pu voir qu’il n’était pas vraiment lui-même. Il a été affecté vraiment profondément et mardi soir, je n’ai pas reconnu le joueur que j’ai vu le vendredi soir"

Réagissez à l'actu people