Politique

Zap politique : un député LFI évoque démocratie et dictature sous Emmanuel Macron (vidéo)

Zap politique : un député LFI évoque démocratie et dictature sous Emmanuel Macron (vidéo)

Le projet de loi antiterroriste présenté depuis lundi devant l’Assemblée nationale est très loin de faire l’unanimité. Les Républicains vont proposer un contre-projet quand Adrien Quatennens de la France Insoumise parle de "démocrature". Les scissions possibles au sein du FN et des LR sont également évoquées dans les matinales politiques de ce mardi 26 septembre. Tour d’horizon avec Non Stop Zapping.

"Démocrature" : le mot est for, il et est utilisé par Adrien Quatennens sur Europe 1. "C’est une démocratie qui tend de plus en plus à la remise en cause de l’État de droit", explique le député insoumis. Il dénonce "un pli autoritaire et une surenchère sécuritaire". Les Républicains sont en partie opposés à ce projet de loi antiterroriste. "Notre pays va voir ses dispositifs affaiblis", déclare Éric Ciotti. "Nous ne pouvons pas gagner la guerre avec les lois de la paix, mettons les lois de la guerre dans le droit commun", annonce Christian Estrosi sur France Info.

Sur RTL, Emmanuelle Ménard, députée d’extrême-droite de l’Hérault trouve une qualité à l’élection d’Emmanuel Macron : "celle d’avoir réussi à ringardiser les partis politiques". L’élu indique qu’elle ne souhaite pas "adhérer ni au FN ni à Debout la France", des partis dans lesquels "elle ne se reconnaît pas totalement". À l’inverse, Thierry Solère semble envisager des rapprochements entre FN et droite. Est-ce qu'il soupçonne Laurent Wauquiez de faire une alliance avec Emmanuelle Ménard ou d’autres élus du FN ? "Ça me paraît évident", répond le député des Hauts-de-Seine.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people