Politique

Zap politique – Emmanuel Macron : son discours "flou", "long", "gazeux" (vidéo)

Zap politique – Emmanuel Macron : son discours "flou", "long", "gazeux" (vidéo)

Emmanuel Macron s’est exprimé lundi 3 juillet devant le Congrès à Versailles. Si le discours du chef de l’État faisait déjà couler beaucoup d’encre avant qu’il ne soit prononcé, au lendemain de son intervention, les critiques sont tout aussi acerbes. Les invités des matinales du 4 juillet ont ciblé la "longueur" et le "flou" du discours du président.

Le chef de l’État a parlé pendant plus d’une heure et demie lundi 3 juillet. Face aux députés et aux sénateurs, Emmanuel Macron a présenté les mesures phares de son quinquennat. S’il n’y a pas eu d’annonce surprise, le président a rappelé qu’il souhaitait lancer d’importantes réformes dont une du Parlement. Dans les matinales du 4 juillet, ses adversaires politiques ont sévèrement critiqué ce discours. "Il est tombé dans le piège qu’il s’était tendu", déclare Bruno Retailleau évoquant le fait que le président prenne la parole 24 heures avant son Premier ministre. "Le discours était trop long, trop flou", ajoute le sénateur de la Vendée.

Les propos d’Emmanuel Macron critiqués

Les élus Front national ont partagé cette analyse. "Le discours d’Emmanuel Macron était trop long et gazeux", déclare Marine Le Pen. "On nous avait annoncé une vision, on a eu un sermon", continue l’élue FN. "C’était trop long, c’était un grand flou artistique, on n’a pas bien saisi sa vision", estime Louis Aliot. "Je me suis demandé à un moment s’il n’était pas en analyse et si elle n’était pas en train de continuer", indique de son côté Gilbert Collard, le député du Gard.  Sur France 2, Daniel Fasquelle a pointé du doigt le peu d’opposition que rencontre le président de la République. "Si on n’est pas d’accord avec Emmanuel Macron, on sème la lèpre de la division, c’est extrêmement grave", déclare le député LR du Pas-de-Calais. Édouard Philippe doit s’exprimer ce mardi à 15 heures, comment sera reçu son discours ?

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people