Politique

Zap politique : budget serré pour les ministères, exclusions prévues chez Les Républicains

Zap politique : budget serré pour les ministères, exclusions prévues chez Les Républicains

Gérald Darmanin a présenté ce mardi 11 juillet dans un entretien au Parisien son plan pour économiser 4,5 milliards d’euros. Des annonces commentées dans les matinales politiques tout comme la tenue du bureau politique des Républicains ce soir. Ceux qui ont rallié Emmanuel Macron vont-ils être exclus ?

Pour économiser 4,5 milliards d’euros et tenir le déficit public français à 3% en 2017, Gérald Darmanin souhaite "réduire le train de vie des ministères". Le ministre de l’Action et des Comptes publics est venu s’expliquer sur RTL ce mardi. Il a notamment indiqué que Matignon et les autres ministères allaient réduire leur coût de fonctionnement.  Sur Europe 1, Gérard Larcher s’est montré dubitatif. "Le vrai sujet, c’est que la France est en train de  mourir de sa dépense publique, une dépense publique qui n’est plus supportable", déclare le président du Sénat ajoutant qu’il  "faut se poser la question de la dépense publique collectivement, quelle que soit notre position politique". Le député de gauche, Boris Vallaud, estime lui que malgré ces annonces, "le compte n’y est pas". 

Thierry Solère et ses acolytes vont-ils être exclus des Républicains ?

Autre actualité évoquée dans les matinales de ce mardi : la tenue du bureau politique Les Républicains, avec au menu la question de l’exclusion de ceux qui ont rallié Emmanuel Macron ou qui souhaitent travailler avec lui. Sur LCI, Thierry Solère indique qu’il n’assistera pas au bureau politique. "Si nous sommes exclus des Républicains, nous déposerons un recours", déclare-t-il. "Ceux qui nous ont quittés veulent désigner le camp du bien et le camp du mal, le camp du mal serait ceux qui proclament l’exclusion ils veulent avoir ce statut de victime je le leur refuse", indique de son côté Bruno Retailleau. "Il faut éloigner des Républicains ceux qui ont fait un autre choix", avance Éric Woerth sur BFMTV. "Je souhaite la construction d’un nouveau parti avec des personnes du centre et de la droite progressiste", annonce Jean-Christophe Lagarde. Seront-ils exclus ? Réponse ce mardi soir…

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people