Politique

Zap politique 5 mai : Macron secret sur son Premier ministre, Le Pen "pas blessée" par son père (vidéo)

Zap politique 5 mai : Macron secret sur son Premier ministre, Le Pen "pas blessée" par son père (vidéo)

Dans deux jours, le second tour de l’élection présidentielle se tient. Les deux candidats en lice font le tour des médias avant la fin de la campagne officielle. Interrogé sur son éventuel Premier ministre, Emmanuel Macron est resté secret. Pointée du doigt y compris par son père sur sa prestation pendant le débat, Marine Le Pen a balayé ses accusations.

La campagne officielle pour le second tour de l’élection présidentielle se termine ce vendredi 5 mai, minuit. En attendant, les deux candidats et leurs équipes respectives font le tour des médias. Favori des sondages, Emmanuel Macron était interrogé sur RTL sur son futur Premier ministre. "Je n’ai parlé à personne de mon Premier ministre", déclare-t-il confirmant néanmoins avoir un nom de chef de gouvernement dans sa tête. Affaiblie suite au débat d’entre-deux-tours, Marine Le Pen a dû faire face à de nombreuses critiques, y compris celle venant de son propre père. "Mon père ne multiplie pas les compliments à mon égard. Ce qui vient de lui ne me blesse plus", déclare la candidate FN à ce sujet sur RTL. 

Le débat du 3 mai continue d’alimenter les discussions. Sur la qualité du débat, Florian Philippot estime que ce rendez-vous "a marqué la caste qui n’aime pas qu’on bouscule son chouchou, Emmanuel Macron".  À l’inverse, Christophe Castaner estime sur LCP que "Marine Le Pen a fui le débat ".

Marine Le Pen donnée perdante au second tour de l’élection présidentielle

Distancée dans les sondages par Emmanuel Macron, Marine Le Pen est donnée perdante au second tour de l’élection présidentielle. "On a l’impression que M. Macron est déjà élu. Je pense qu’on a va avoir des surprises et je l’espère", indique néanmoins Nicolas Dupont-Aignan sur France Info. En cas de défaite de la présidente du Front national, Marion Maréchal-Le Pen prendrait-elle la place de sa tante ? "Je n’y ai pas du tout pensé ", déclare la députée du Vaucluse. "Nous ne sommes pas enfermés dans nos obsessions personnelles", ajoute-t-elle sur LCI.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people