Politique

Zap politique 30 mars : François Fillon clashe les juges, l’annonce de Valls toujours commentée (vidéo)

Zap politique 30 mars : François Fillon clashe les juges, l’annonce de Valls toujours commentée (vidéo)

Invité de RTL ce jeudi 30 mars, François Fillon a assuré avoir apporté des "preuves matérielles" qui réfutent l’accusation d’emploi fictif de son épouse Penelope comme attaché parlementaire. Sur les autres matinales, l’annonce de Manuel Valls mercredi était encore largement commentée.

François Fillon était l’invité des "petits déjeuners de la présidentielle" ce jeudi matin sur RTL. Interrogé sur ses affaires judiciaires, le candidat de la droite et du centre s’est montré catégorique. "Je le dis les yeux dans les yeux, jamais les juges ne pourront démontrer que l’emploi de mon épouse était fictif", déclare-t-il. Alors que l’ancien Premier ministre qualifie Emmanuel Macron de "Emmanuel Hollande", l’annonce de Manuel Valls, qui votera pour le leader d’"En Marche !" dès le premier tour de l’élection présidentielle, est encore très commentée.

Sur France Info, Benoît Hamon s’est exprimé. "Ne pas respecter la démocratie pour combattre le péril démocratique est un manque de cohérence et une faillite morale", estime le candidat socialiste à l’élection présidentielle. "Ce qui s’est passé hier avec Valls, c’est la fin du Parti socialiste, un petit évènement historique", indique de son côté sur BFMTV Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon. "Je regrette le choix de Manuel Valls", déclare Emmanuelle Cosse sur LCP. 

La décision de Manuel Valls à voter Emmanuel Macron largement commentée

À l’inverse, les soutiens d’Emmanuel Macron se sont félicités de cette annonce. "Ce que Manuel Valls a tranché hier était un débat personnel et un débat à gauche qui dure depuis longtemps", annonce François Bayrou sur France 2 qui parle également d’un "évènement historique"  pour "le rassemblement des réformistes". Sur Public Sénat, François de Rugy salue "le choix de Manuel Valls". "Il a fait primer son sens des responsabilités", indique-t-il par la suite.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people