Politique

Zap politique 26 avril : les consignes de vote en faveur de Macron ou Le Pen commentées (vidéo)

Zap politique 26 avril : les consignes de vote en faveur de Macron ou Le Pen commentées (vidéo)

Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont qualifiés dimanche 23 avril pour le second tour de l’élection présidentielle. Depuis, la majorité des politiques a appelé à faire barrage contre le Front national et à voter contre la candidate frontiste. Mais certains n’ont pas donné clairement de consigne de vote. Un choix largement commenté dans les matinales politiques de ce mercredi 26 avril.

Depuis la qualification de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, les appels sont nombreux pour contrer la candidate Front national. La majorité des élus de gauche et de droite s’est prononcée pour un "vote républicain" et appelle à voter Emmanuel Macron. Sur France Inter ce mercredi matin, Christian Estrosi l’a répété. "Est-il possible de faire le choix de madame Le Pen présidente de la République ? La réponse est non. Il n’y a qu’un choix possible au second tour, c’est de choisir Monsieur Macron", déclare le président LR de la région PACA. Sur Cnews, François Baroin a défendu son parti alors que certains refusent d’appeler clairement à voter Emmanuel Macron. "Mon parti n’est pas divisé. 100% des leaders de la droite n’hésitent pas une seconde et ne mettent pas sur le même pied d’égalité la candidate FN et Emmanuel Macron. Il n’y pas un leader de la droite qui appelle à voter Marine Le Pen", indique le sénateur-maire de Troyes. 

Les choix de vote en débat

Jean-Luc Mélenchon est particulièrement critiqué pour son refus d’appeler à voter Emmanuel Macron. Interrogé sur le sujet, Alexis Corbière s’en est pris à ses adversaires politiques sur LCI. "Qui nous a critiqués ? Monsieur Sapin ? Madame El Khomri ? Je m’honore que ces gens-là ne soient pas d’accord avec moi, ce sont des fabricants de vote FN. Madame El Khomri a à son actif le fait que l’extrême-droite soit au deuxième tour. Et elle ose nous faire la leçon ?", s’emporte-t-il. Sur Europe 1, Ségolène Royal a appelé le leader de la France Insoumise à se prononcer. "Je regrette l’attitude de Jean-Luc Mélenchon", indique la ministre de l’Écologie. "Il faut qu’il fasse son deuil de sa non-victoire, il faut qu’il se ressaisisse et qu’il appelle à un vote contre l’extrême-droite", ajoute-t-elle. Quant à Jean-Frédéric Poisson, le leader du PCD met un signe égal entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. "Ce sont des dangers qui sont de la même intensité", estime-t-il indiquant qu’il fera son choix "dans le secret de l’isoloir".

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people