Politique

Zap politique 20 mars - Débat : Nicolas Dupont-Aignan, Florian Philippot, NKM réagissent (vidéo)

Zap politique 20 mars  - Débat : Nicolas Dupont-Aignan, Florian Philippot, NKM réagissent (vidéo)

Ce lundi 20 mars a lieu le très attendu débat entre les cinq principaux candidats à l’élection présidentielle. Un débat vivement critiqué par Nicolas Dupont-Aignan, candidat à l’élection présidentielle et non convié à ce rendez-vous politique. Le leader de Debout la France s’en est expliqué sur Europe 1 ce lundi matin tandis que les autres invités des matinales politiques s’exprimaient aussi sur ce débat.

Pas invité au débat organisé par TF1 ce lundi 20 mars, Nicolas Dupont-Aignan s’est illustré samedi soir sur le plateau du 20h de la première chaîne. Le candidat de Debout la France a quitté avec perte et fracas le plateau en plein direct. Sur Europe 1 ce matin il est revenu sur son coup d’éclat. "La récompense, ce sont les 11 millions de Français qui ont partagé ma vidéo sur ce débat", déclare-t-il. "Ce qui est choisi comme critère est un critère absurde,  ce n’est pas une chaîne de télé qui doit sélectionner en avance les candidats", continue-t-il. A l’inverse, Nathalie Kosciusko-Morizet  estime sur BFMTV que ce débat est légitime. "Le débat à cinq est démocratique, il est attendu par les Français", déclare la députée de l’Essonne qui ajoute qu’il n’y a "jamais eu de débat avec les candidats majeurs d’une élection présidentielle".

Le débat sur TF1 attendu

Les autres invités politiques de ce lundi 20 mars ont évoqué ce à quoi il fallait s’attendre ce soir avec leurs candidats respectifs.  Pour Nicolas Bay, "ce débat est une étape importante, mais ce n’est qu’une étape". "Marine Le Pen est candidate depuis des mois, elle a préparé ce débat, mais ce n’est pas l’élection, ce n’est pas le moment important de la campagne", ajoute le secrétaire général du FN sur LCI. "Marine Le Pen ne va pas être dans une logique d’attaquer les autres dans le débat", indique de son côté Florian Philippot sur LCP.

Sur RTL,  Julien Dray "demande à Benoît Hamon de s’affronter à la droite, à l’extrême droite, de le faire clairement  en montrant ce que c’est que la gauche et de ne pas considérer qu’Emmanuel Macron  est le pire adversaire dans cette campagne". Cécile Duflot  estime de son côté que "Benoît Hamon doit démonter qu’il sait où il emmène la France". "Il a de vraies propositions", ajoute la députée écologiste sur France 2.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people