Politique

Zap politique 13 avril-: Mélenchon : Marine Le Pen et les autres candidats le dézinguent (vidéo)

Zap politique 13 avril-: Mélenchon : Marine Le Pen et les autres candidats le dézinguent (vidéo)

Nouvel homme fort dans cette campagne présidentielle, Jean-Luc Mélenchon est critiqué de toutes parts. Dans les matinales politiques de jeudi 13 avril, les candidats à l’élection présidentielle tout comme les autres invités n’hésitent pas à tacler le leader de la France Insoumise.

À onze jours de l’élection présidentielle,  Jean-Luc Mélenchon est en pleine ascension.  Il se place en troisième position derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen dans les intentions de vote. Une popularité qui est loin de plaire à tout le monde. Même François Hollande est sorti de sa réserve pour tacler le candidat de la France Insoumise. Sur France 2, Marine Le Pen le critique fermement. "Je doute que Jean-Luc Mélenchon puise dans mon électorat, car c’est un immigrationniste absolu", déclare la présidente du FN.  François Asselineau comparaît sur Europe 1 les deux candidats. "Sur l’Europe, Jean-Luc Mélenchon ment aux Français comme Marine Le Pen, il est le Tsipras français", estime le prétendant à l’Élysée. 

Jean-Luc Mélenchon taclé de toutes parts

Sur Europe 1 toujours, Jean Lassalle souffle le chaud et le froid sur Jean-Luc Mélenchon. "J’ai l’impression qu’il surjoue. Je partage un peu de son diagnostic, je lui trouve par contre un caractère un peu violent", déclare-t-il.  À l’inverse, pour la porte-parole du NPA , Jean-Luc Mélenchon est une bonne alternative s’il se qualifiait au second tour. "Jean-Luc Mélenchon battant le candidat de l’extrême droite, de la droite ou du néolibéralisme, ce serait comme une victoire", indique Christine Poupin,  soutien de Philippe Poutou. Quant à Benoît Hamon, alors que le socialiste est à couteaux tirés avec le candidat de la France Insoumise, sur Public Sénat, il fait part de ses divergences sans tacler son adversaire. "J’ai un désaccord politique avec Jean-Luc Mélenchon sur l’Europe, je pense que son projet nous conduit à la sortie de l’euro  et de l’Europe. Il faut qu’il clarifie cette question-là", déclare-t-il.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people