Politique

Zap politique 10 février - Stéphane Le Foll : "Le nationalisme en Europe, c'est la guerre"

Zap politique 10 février - Stéphane Le Foll : "Le nationalisme en Europe, c'est la guerre"

ZAPPING - Florian Philippot veut que François Fillon s'en aille, Stéphane Le Foll s'inquiète de la montée du Front National, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon regrette l'attitude de Benoît Hamon ou encore Hervé Mariton qui tacle l'extrême droite et Emmanuel Macron : c'est le Zap politique du 10 février sur Non Stop Zapping.

On commence ce zap politique du 10 février avec Florian Philippot, vice-président du Front National. Le n°2 de Marine Le Pen regrette que François Fillon s'accroche à sa candidature malgré le scandale du "Penelope Gate". "Il faut que François Fillon s'en aille" a-t-il annoncé sur Public Sénat. Stéphane Le Foll s'inquiète à l'inverse de la course en tête des sondages du FN. Selon le porte-parole du gouvernement, une possible élection de Marine Le Pen serait une grande menace pour l'avenir de l'Europe. Il a même été jusqu'à citer François Mitterrand : "Le nationalisme en Europe, c'est la guerre". C'était décidément la journée des porte-paroles : Alexis Corbière, celui de Jean-Luc Mélenchon, était lui l'invité de LCP. Il a notamment taclé Benoît Hamon : "Il est d'abord vainqueur parce qu'il a été l'instrument pour chasser Valls, et qu'il était le moins connu des candidats". 

François Fillon "lié au monde des riches" selon Philippe Poutou

Sur France Info, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde s'inquiète d'un possible retrait de François Fillon. Celui qui supportait Alain Juppé, comme François Bayrou, pense qu'un retrait du candidat Les Républicains ouvrirait une voie royale à Marine Le Pen. Hervé Mariton prend d'ailleurs la défense de François Fillon sur BFM TV/RMC. Le député LR tacle tous ses opposants à la course à l'Elysée, notamment Emmanuel Macron qui serait "la poursuite du Hollandisme". On termine ce zap politique avec Philippe Poutou, invité de la matinale sur LCP. Le candidat NPA à l'élection présidentielle a vivement critiqué François Fillon, "lié au monde des riches", et souligne la mauvaise foi du candidat LR.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people