Politique

Zap pol : François de Rugy à l’Assemblée nationale : son élection fait débat (vidéo)

Zap pol : François de Rugy à l’Assemblée nationale : son élection fait débat (vidéo)

François de Rugy a été élu mardi président de l’Assemblée nationale, récoltant 353 voix. L’élection de l’ex-écologiste fait débat. Si ses opposants politiques pointent du doigt "son opportunisme", d’autres regrettent qu’une femme n’ait pas obtenu le "perchoir".

Mardi, sans grande surprise, François de Rugy a été élu président de l’Assemblée nationale. L’ancien candidat à la primaire de la gauche, soutien d’Emmanuel Macron, était le favori de cette élection.  Sur BFMTV, Marine Le Pen est revenue sur ce vote, critiquant l’attitude de l’ex-écologiste. "Il est le symbole du cynisme et de l’opportunisme en politique", déclare-t-il. Même son de cloche pour Jean-Luc Mélenchon sur Europe 1 qui évoquait son attitude au Palais Bourbon mardi. "On se lève, on se relève, on acclame, on applaudit en cadence, qui ? Monsieur de Rugy, qui est l’une des figures essentielles de l’opportunisme politique", estime le député de La France Insoumise. 

Si d’autres saluent l’élection de François de Rugy, tous regrettent qu’une femme n’ait pas accédé à ce poste alors que l’Assemblée s’est considérablement féminisée (39%). "J’adresse mes félicitations à François de Rugy j’ai un regret, c’est que ce n’est pas une femme", déclare Delphine Batho sur LCP. Sur France Inter, François de Rugy lui-même s’est justifié sur ce manque de parité. "Le groupe LREM fait la parité sur l’ensemble des postes à responsabilité des commissions", a-t-il indiqué.

Pas de femme au poste de président de l’Assemblée nationale

Certains invités politiques des matinales ont félicité l’élection du député LREM, estimant qu’il était "le meilleur".  "François de Rugy était le meilleur candidat et de loin pour cette fonction il avait travaillé, il avait de l’expérience et la compétence", déclare Barbara Pompili sur LCI. "Il n’y a pas eu de consigne de vote pour élire François de Rugy  c’est un vote à bulletins secrets qui a eu lieu", précise Aurore Bergé sur France 2 qui indique "qu’il a été élu dès le premier tour". "Je pense qu’il y a une adhésion au projet qu’il a présenté", estime la députée En marche.  François de Rugy ne devrait pas rester cinq ans au "perchoir". Richard Ferrand a annoncé que tous les postes LREM à l’Assemblée seraient changés avant Noël 2019.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people