Politique

Vladimir Poutine furieux : Un avion militaire russe a été abattu par la Turquie

Vladimir Poutine furieux : Un avion militaire russe a été abattu par la Turquie

Un avion russe SU-24 a été abattu ce mardi 24 novembre par la Turquie. L'appareil aurait "violé l'espace aérien turc" et ce "malgré les avertissements." Une explication totalement démenti par les autorités russes qui assurent que l'avion n'a en réalité jamais quitté l'espace aérien syrien. Des images impressionnantes montrant l'avion touché en train de se crasher ont été publiées sur le web. Des images à (re)découvrir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce mardi, un  avion russe Su-24 a été abattu par la Turquie "conformément aux règles d'engagement après avoir violé l'espace aérien turc malgré les avertissements" a affirmé la présidence turque. "C'est un incident très sérieux" a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov à des journalistes. "Le ministère de la Défense n’a pas encore confirmé ce qui avait causé la chute de notre avion. Nous savons de manière certaine que l’avion était dans l’espace aérien syrien, au-dessus du territoire syrien" a-t-il également expliqué ce matin.

En effet, la Russie assure que l'avion n'a jamais quitté l'espace aérien syrien, tandis que la Turquie affirme le contraire. Le pays présidé par Recep Tayyip Erdoğan a très rapidement saisi l'Otan et l'ONU. Une réunion extraordinaire de l’Otan se tiendra donc aujourd'hui à 17h (heure française). Ahmet Davutoglu, le Premier ministre turc s'est entretenu de son côté avec le général Hulusi Akar, son chef d'état-major, mais aussi avec son ministre des Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu.

"C'est un coup de poignard dans le dos"

Ce mardi 24 novembre, Vladimir Poutine recevait le roi de Jordanie, Abdallah II. Lors d'une conférence de presse, il a dénoncé, furieux le crash de l'avion militaire : "La perte d'aujourd'hui est un coup de poignard dans le dos qui nous a été porté par les complices des terroristes." Le président russe a lui aussi insisté sur le fait que l'appareil "ne menaçait pas la Turquie" avant d'ajouter "Bien sûr, nous allons analyser tout ce qui s'est pass. Et les événements tragiques d'aujourd'hui vont avoir des conséquences sérieuses sur les relations russo-turques."

Quant aux deux pilotes de l'avion russe SU-24, leur sort reste pour l'instant très flou. Les deux hommes se seraient éjecter avant le crash. Puis, l'un d'eux aurait été capturé/tué (cela dépend des sources) par les rebelles syriens turkmènes qui s'opposent à Bachar Al-Assad. Le deuxième serait porté disparu

Réagissez à l'actu people