Politique

Vladimir Poutine accuse les États-Unis et l'Occident d’avoir créé la guerre en Syrie (Vidéo)

   / 7  
1
Vladimir Poutine annule sa visite en France et accuse les États-Unis d'être responsables de la guerre en Syrie
Vladimir Poutine a donné une interview exclusive à TF1
2
Vladimir Poutine a donné une interview exclusive à TF1
Vladimir Poutine explique pourquoi il a annulé sa visite en France
3
Vladimir Poutine explique pourquoi il a annulé sa visite en France
Vladimir Poutine devait inaugurer la cathédrale orthodoxe de Paris
4
Vladimir Poutine devait inaugurer la cathédrale orthodoxe de Paris
François Hollande a hésité à recevoir Vladimir Poutine
5
François Hollande a hésité à recevoir Vladimir Poutine
Vladimir Poutine accuse les États-Unis d'avoir créé la guerre en Syrie
6
Vladimir Poutine accuse les États-Unis d'avoir créé la guerre en Syrie
Plus largement, Vladimir Poutine accuse les pays occidentaux
7
Plus largement, Vladimir Poutine accuse les pays occidentaux

Le président russe a annulé sa visite officielle en France le 19 octobre prochain en raison de l’escalade des tensions entre la Russie et l’Occident sur la question syrienne. Dans une interview exclusive à TF1, Vladimir Poutine a expliqué les raisons de son annulation et a pointé la responsabilité des États-Unis sur la situation en Syrie, et en particulier à Alep.

François Hollande, qui devait recevoir le président russe le 19 octobre prochain, s’est publiquement interrogé sur le bien-fondé de maintenir la visite de Vladimir Poutine. Au micro de Quotidien, le Président de la République a menacé le pouvoir russe de sanctions pénales en raison des récents bombardements de zones civiles, et notamment d’hôpitaux, par les pouvoirs russe et syrien. Face aux hésitations du chef de l’État, Vladimir Poutine a finalement décidé d’annuler sa visite, ce dont il s’est expliqué au micro de TF1. ‘’Il était prévu que nous allions inaugurer de manière solennelle le centre culturel et religieux russe construit dans le centre de Paris mais apparemment les manifestations officielles concernant ce centre ne sont pas vraiment les bienvenues dans le contexte actuel’’, explique-t-il.

‘’J’entends par là nos divergences, et c’est un euphémisme, sur ce qui se passe en Syrie’’, développe le président russe. ‘’Ce n’est pas vraiment qu’on a refusé de venir, c’est simplement qu’on nous a fait comprendre que le moment n’était pas le plus opportun pour ce genre de manifestation publique, voilà tout. Nous, nous n’avons rien refusé’’, martèle Vladimir Poutine.

 

Vladimir Poutine accuse les États-Unis et l’Occident

 

Les relations entre la Russie et l’Occident se sont considérablement dégradées ces dernières semaines, à la suite du bombardement de plusieurs hôpitaux en plein cœur d’Alep, déjà durement frappée par la guerre. Les États-Unis ont décidé de rompre totalement les négociations avec la Russie tandis que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a dénoncé des ‘’crimes de guerre’’ commis par le régime syrien, appuyé par son allié russe.

À ces accusations, Vladimir Poutine n’accorde que peu de crédit. ‘’Je dirais que c’est de la rhétorique politique, qui n’a pas beaucoup de sens et ne tient pas compte des réalités en Syrie’’, élude le président russe. Avant de pointer la responsabilité des occidentaux sur la situation syrienne. ‘’Je suis profondément convaincu que ce sont nos partenaires occidentaux et en premier lieu bien sûr les États-Unis qui sont responsables de la situation qui s‘est formée dans la région en général et en Syrie en particulier’’. Selon Vladimir Poutine, l’intervention des américains et de ses alliés a ‘’détruit’’ des États comme la Libye ou l’Irak dont ‘’il n’émanait aucune menace’’. Depuis 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 400 000 morts. À ce jour, une issue diplomatique au conflit semble de plus en plus compromise.

Par Clemence Conton

Réagissez à l'actu people