Politique

Une manifestation dégénère à Paris après la mort d’un homme tué par un policier (Vidéo)

Une manifestation dégénère à Paris après la mort d’un homme tué par un policier (Vidéo)

Plus de 150 personnes se sont réunies devant le commissariat du XIXe arrondissement de Paris dans la nuit de lundi à mardi pour protester contre la mort d’un quinquagénaire, abattu par la police. En fin de soirée, le rassemblement a dégénéré et plusieurs policiers ont été légèrement blessés. Non Stop Zapping vous montre les images.

Dimanche soir, un homme de 56 ans a été abattu à son domicile par les forces de l’ordre du XIXe arrondissement de Paris. Liu Shaoyo, un père de famille d’origine chinoise aurait foncé sur les policiers qui auraient répliqué par un tir, blessant mortellement le quinquagénaire. Cette version, rapportée par la police, est formellement démentie par la famille de la victime. "Vers 20h, ma petite sœur a entendu frapper à la porte. Elle a regardé le trou de la porte et elle a vu deux hommes et une femme armés. Mon père est arrivé à la porte avec les ciseaux qu’il avait pour s’occuper du poisson qu’il cuisinait. Les coups à la porte sont devenus de plus en plus forts. J’ai crié ‘Calmez-vous, faites moins de bruit’. Mais rien n’y a fait. Ils ont défoncé la porte, le coup est parti et mon père s’est retrouvé au sol", raconte le fils de la victime au Monde. Selon la police, le commissariat aurait été averti d’un "différend familial", ce que conteste également la famille.

Violents affrontements entre la police et les manifestants

Lundi soir, environ 150 personnes ne sont réunies devant le commissariat du XIXe arrondissement pour allumer des bougies en mémoire de Liu Shaoyo et réclamer justice après la mort de ce dernier. Si le rassemblement a d’abord débuté dans le calme, la situation a rapidement dégénéré vers 22h. Une voiture et plusieurs poubelles ont été incendiées et de sérieux affrontements ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre. Des projectiles ont également été lancés sur la police. Au final, trois policiers ont été légèrement blessés et les forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation de trente-cinq personnes. Ce mardi matin, le gouvernement chinois a demandé à la France d’assurer "la sécurité et les droits" de ses ressortissants, exigeant dans le même temps que l’on fasse "toute la lumière sur cette affaire".

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people