Politique

Un député fait une blague sexiste dès son premier jour à l’Assemblée (Vidéo)

Un député fait une blague sexiste dès son premier jour à l’Assemblée (Vidéo)

Le député Meyer Habib s’est fait remarquer dès le premier jour de reprise de l’Assemblée nationale. Interrogé par les journalistes de Quotidien, il a fait connaître ses préférences pour son futur voisin – en l’occurrence future voisine – de séance. Non Stop Zapping vous montre les images.

Ils étaient presque au complet pour leur rentrée mardi 27 juin. Les députés de la 15e législature ont fait leurs premiers pas sous l’ère Macron ce mardi, pour leur grande rentrée législative. Parmi les élus de très nombreux nouveaux visages, pour la plupart issus de la majorité présidentielle, ont foulé le sol de l’Assemblée nationale pour la toute première fois. Si la plupart a su se faire discret, ce n’était pas le cas de François Ruffin ou encore de Jean-Luc Mélenchon. Les deux députés de la France Insoumise, pour la première fois élus, se sont fait remarquer en refusant de se lever et d’applaudir François de Rugy, nouvellement élu président de l’hémicycle. Une attitude qui a fait bondir nombre d’internautes sur les réseaux sociaux et indigné une partie de la classe politique. Les soutiens de la France Insoumise, quant à eux, préfèrent y voir un symbole de leur protestation.

"Une jolie fille !"

Certains députés, s’ils ne se sont pas fait remarquer pendant la séance, ont fait parler d’eux depuis les couloirs de l’Assemblée. C’est notamment le cas de Meyer Habib, un député UDI. Pour cette toute première séance, les députés étaient assis par ordre alphabétique, en attendant la répartition de leur groupe sur les 577 sièges que compte l’Assemblée. Le député UDI était donc assis à côté de David Habib, un député PS. Mais, à l’avenir, Meyer Habib aimerait bien qu’on lui trouve un siège avec un voisin – ou plutôt une voisine – plus agréable. Interrogé sur ses préférences par les caméras de Quotidien, le député de la 8ème circonscription des Français de l’étranger répond d’un sans équivoque ‘’une jolie fille !’’ passant sur le caractère quelque peu sexiste de sa remarque. C’est officiel, l’Assemblée nationale a repris du service, et elle n’a pas vraiment changé.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people