Politique

Tuerie de San Bernardino : Donald Trump appelle à boycotter Apple ! (Vidéo)

Tuerie de San Bernardino : Donald Trump appelle à boycotter Apple ! (Vidéo)

Depuis quelques jours, Apple et le FBI se livre un combat sans merci. Le département américain de la Justice a fait appel à la marque de Tim Cook pour déchiffrer l’iPhone d’un des terroristes de la tuerie de San Bernardino, qui a fait 14 morts l’an dernier. Seulement, Apple ne compte pas aider dans l’enquête. Une décision qui agace fortement l’homme d’affaires Donald Trump. Ce dernier n’a pas hésité à exprimer son mécontentement sur les réseaux sociaux et appeler au boycott d’Apple… via un iPhone. Non Stop Zapping vous donne quelques précisions.

C’est un sordide bras de fer qui se déroule actuellement entre le département américain de la Justice et le géant mondial d’internet Apple. Les équipes de Tim Cook refusent de déchiffrer l’iPhone du terroriste de San Bernardino, qui a causé la mort de 14 personnes l’an dernier.

Vendredi 19 février, le département américain de la Justice a alors déposé un recours pour forcer Apple à faire progresser l’enquête. "La décision ne requiert pas, contrairement à ce qu’affirme la déclaration publique d’Apple, qu’Apple crée ou fournisse une porte dérobée sur tous les iPhone", indique la motion.

donald trump : "Apple doit donner la sécurité de ce téléphone"

La marque de Tim Cook a alors rétorqué, dénonçant une requête "sans précédent" aux "implications bien au-delà de l’affaire judiciaire concernée". Une réponse qui est loin de plaire à Donald Trump.  L’homme d’affaires, candidat aux primaires républicaines pour la Maison Blanche, n’hésite pas à mettre la pression au géant mondial d’internet. "Apple doit donner la sécurité de ce téléphone", a-t-il estimé. Lors d’une réunion publique à Pawleys Island, en Caroline du Sud, Donald Trump a ainsi appeler à boycotter la marque : "Je pense que ce vous devez faire est boycotter Apple jusqu’à ce qu’ils donnent ce numéro de sécurité. Je viens d’y penser." Avant de rappeler : "En plus, le téléphone n’appartient même pas à ce jeune voyou qui a tué tous ces gens. Le téléphone appartient aux autorités." Donald Trump accuse aussi Tim Cook, le patron d’Apple, "de vouloir montrer à quel point il est progressiste".

Un appel relancé ensuite via Twitter et qui est loin d’être passé inaperçu. Les internautes les plus observateurs ont pu constater que ces tweets avaient été envoyé via un iPhone, soit le produit phare d’Apple. Pour se rattraper, Donald Trump a ensuite expliqué qu’il utilisait des appareils Apple et Samsung mais que ses habitudes allaient bientôt changer si les équipes de Tim Cook ne répondent pas aux demandes du FBI. "Si Apple ne donne pas les informations aux autorités sur les terroristes, je n’utiliserai que le Samsung jusqu’à ce qu’ils donnent les infos (…) J’espère que les autres feront de même. Notre pays a besoin et doit exiger de la sécurité. Il est temps de devenir ferme et intelligent."

Réagissez à l'actu people