Politique

Syrie - Asma el-Assad : La femme de Bachard el-Assad sort du silence et crie au complot (vidéo)

   / 5  
Syrie - Asma el-Assad : La femme de Bachard el-Assad sort du silence et crie au complot
1
Syrie - Asma el-Assad : La femme de Bachard el-Assad sort du silence et crie au complot
Asma el-Assad a accordé une interview à la chaîne russe Rossiya 24
2
Asma el-Assad a accordé une interview à la chaîne russe Rossiya 24
La femme de Bachar el-Assad n'avait plus répondu aux médias depuis huit ans
3
La femme de Bachar el-Assad n'avait plus répondu aux médias depuis huit ans
Elle a dénoncé le traitement du conflit syrien des médias occidentaux
4
Elle a dénoncé le traitement du conflit syrien des médias occidentaux
Asma el-Assad a également révélé avoir reçu des offres pour quitter la Syrie
5
Asma el-Assad a également révélé avoir reçu des offres pour quitter la Syrie

Asma el-Assad a rompu cette semaine le silence dans lequel elle s’était murée depuis quatre ans en accordant une interview à la chaîne russe Rossiya 24. La femme du président syrien Bachar el-Assad a dénoncé le rôle de l’Occident dans le conflit qui divise son pays. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Pendant huit ans, Asma el-Assad a refusé de répondre aux journalistes. Mais ce silence dans laquelle elle s’était murée, la femme de Bachar el-Assad l’a rompu cette semaine en accordant une interview à la chaîne de télévision russe Rossiya 24. Une interview au cours de laquelle elle a passé le plus clair de son temps à taper sur l’Occident, responsable selon elle du conflit qui divise son pays, comme l'a affirmé Vladimir Poutine il y a peu : "Pourquoi le destin des enfants du village de Zara n'a pas bénéficié de la même couverture médiatique que celui d'Aylan et d'Omran ? Les médias occidentaux se sont penchés sur cette tragédie puisqu'elle correspondait à leur ordre du jour. C'est l'Occident qui a fait la différence entre nos enfants participant à ce conflit en fonction des convictions politiques de leurs parents" a-t-elle fustigé.

"Difficile de mesurer la gravité de la situation"

Asma el-Assad s’est également exprimée sur la situation dramatique à Alep, ville la plus touchée depuis le début du conflit syrien. Et là encore, les médias occidentaux en ont pris pour leur grade : "En fait, il est difficile de mesurer la gravité de la situation. Déplacements forcés, pauvreté, maladies, souffrances, tout cela est sans précédents. Paradoxalement, les médias occidentaux préfèrent se pencher uniquement sur la situation précaire des Syriens résidant dans les zones contrôlés par les djihadistes, tandis que la majorité des personnes déplacées vivent dans d'autres régions du pays. Cependant, toutes ces personnes sont aussi importantes que les autres". Huit ans pour ne rien dire, ça valait le coup d’attendre…

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people