Politique

Stéphane Le Foll ridiculise des journalistes pour sa dernière conférence de presse (vidéo)

Stéphane Le Foll ridiculise des journalistes pour sa dernière conférence de presse (vidéo)

Mercredi 10 mai, c’était le dernier point presse pour Stéphane Le Foll, porte-parole du Gouvernement. À cette occasion, il en a profité pour gentiment tacler les journalistes présents. Séquence à retrouver sur Non Stop Zapping

Le monde de la politique est le terrain de jeu préféré de certains journalistes. C’est d’ailleurs celui de l’équipe de l’émission "Quotidien" qui se joue en permanence des coulisses de la scène politique française. La bataille est parfois rude, les journalistes cherchent à avoir des informations cruciales que les politiques rechignent souvent à donner. Chacun défend ses intérêts. À quelques jours de la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron, Stéphane Le Foll, porte-parole du Gouvernement, a tenu mercredi 10 mai son dernier point presse. Et le ministre de l’Agriculture avait un message à adresser aux journalistes présents.

Un point presse aux allures de conseil de classe

Comme après chaque conseil des ministres, Stéphane Le Foll répond aux questions des journalistes. Mercredi, c’était la 154ème et dernière conférence de presse qu’il tenait. Après être revenu sur les différents points à l’ordre du jour, il a tenu à remercier les journalistes, non sans ironie : "je voudrais vous remercier pour votre assiduité, qui n’a pas toujours été au rendez-vous, mais quand même !" a-t-il déclaré. Stéphane Le Foll a tenu le poste de porte-parole du Gouvernement pendant trois ans, et a eu l’occasion de voir passer des centaines de journalistes. C’est donc tout naturellement qu’il a tenu à souligner le fait que certains ont souvent été absents : "Ah c’est la première fois ! Vous avez eu une invitation spéciale !", a-t-il rétorqué à un journaliste, ce qui a provoqué les rires de ses confrères présents. Stéphane Le Foll n'en est d'ailleurs pas à son premier coup de gueule à l'égard des journalistes. Décidément, la fin du mandat de François Hollande a des faux airs de fin d’année scolaire.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people