Politique

Salah Abdeslam arrêté à Molenbeek : Il refuse son extradition vers la France selon son avocat (Vidéo)

Salah Abdeslam arrêté à Molenbeek : Il refuse son extradition vers la France selon son avocat (Vidéo)

Au lendemain de l’interpellation de Salah Abdeslam à Molenbeek en Belgique, le suspect-clé des attentats de Paris a été présenté à un juge fédéral belge à la mi-journée. Mais alors qu’il collabore avec la justice belge, Salah Abdeslam a décidé de refuser son extradition vers la France selon son avocat. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Plus de quatre mois après les attentats du 13 novembre à Paris, l’un des membres présumé du commando, Salah Abdeslam, a été interpellé ce vendredi 18 mars à Molenbeek en Belgique. En fuite depuis la nuit du drame, le terroriste était finalement caché par une famille et a été retrouvé par les forces de police. Rapidement après la nouvelle, François Hollande a tenu à s’exprimer et  a indiqué qu’il attendait de la Belgique l’extradition prochaine du terroriste : "La coopération entre la France et la Belgique est également judiciaire, il était sous le coup d’un mandat d’arrêt européen et je ne doute pas que les autorités judiciaires vont adresser très vite une demande d’extradition et je sais que les autorités belges y répondront le plus favorablement possible et le plus rapidement possible (…) Le procureur de Paris demandera l’extradition. (…) J’ai toute confiance dans la réalisation de cette procédure d’extradition pour que Salah Abdeslam soit interrogé et jugé en France".

Salah Abdeslam admis avoir été à Paris le 13 novembre dernier

Malheureusement, il semblerait que Salah Abdeslam ne souhaite pas coopérer avec la France. En début d’après-midi ce samedi 19 mars, l’avocat du suspect, Sven Mary, a annoncé aux médias à l’issue de l’audition du terroriste par un juge belge que son client va refuser d’être extradé vers la France : "Il collabore avec la justice belge, mais on refusera l’extradition vers la France". Selon lui, Salah Abdeslam, "alité" après avoir été blessé au genou lors de son arrestation a admis avoir été à Paris le soir des attentats : "Il y était", a simplement déclaré l’avocat.
 

Réagissez à l'actu people