Politique

Saint-Etienne-du-Rouvray – Nicolas Sarkozy: "Nous devons être impitoyables" (vidéo)

   / 4  
Nicolas Sarkozy appelle à être
1
Nicolas Sarkozy appelle à être "impitoyable" après le drame de Saint-Etienne-du-Rouvray
Nicolas Sarkozy a réagi au drame de Saint-Etienne-du-Rouvray
2
Nicolas Sarkozy a réagi au drame de Saint-Etienne-du-Rouvray
L'ancien chef de l'Etat a appelé le gouvernement à adopter les propositions formulées par la droite
3
L'ancien chef de l'Etat a appelé le gouvernement à adopter les propositions formulées par la droite
Nicolas Sarkozy souhaite également que la France se montre impitoyable dans sa réponse
4
Nicolas Sarkozy souhaite également que la France se montre impitoyable dans sa réponse

Après François Hollande, Nicolas Sarkozy a réagi en début d’après-midi à la prise d’otages et au meurtre d’un prêtre, revendiqués par Daesh, qui ont eu lieu mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray. L’ancien président de la République a appelé à revoir la riposte de la France en affirmant vouloir se montrer "impitoyable". Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Les réactions politiques se multiplient cet après-midi après la prise d’otages et le meurtre d’un prêtre de 84 ans ce mardi dans la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. Rapidement arrivé sur les lieux du drame, François Hollande a révélé que les deux suspects, abattus par la BRI alors qu’ils tentaient de fuir, s’étaient réclamés de Daesh. Le groupe terroriste a d’ailleurs dans la foulée revendiqué ce nouvel attentat. Puis le chef de l’Etat a appelé à l’unité "Les Français doivent savoir qu’ils sont menacés, ils ne sont pas le seul pays, l’Allemagne l’est aussi, d’autres encore, mais que leur force tient dans leur cohésion".

"Les prétextes à une action incomplète ne sont pas admissibles"

Quelques instants plus tard c’est Nicolas Sarkozy qui s’est exprimé depuis le siège des Républicains. L’ancien président de la République a adressé ses pensées "les plus émues et les plus solidaires aux catholiques français et à l'Église de France" avant d’appeler le gouvernement à "mettre en oeuvre" les propositions faites par la droite depuis quelques mois : "Nous devons changer profondément la dimension, la mesure, la stratégie de notre riposte. Notre ennemi n’a pas de tabou, n’a pas de limite, n’a pas de morale, n’a pas de frontière. Nous devons être impitoyables. Les arguties juridiques, les précautions, les prétextes à une action incomplète, ne sont pas admissibles".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people