Politique

Robert Ménard veut expulser des migrants syriens des HLM de Béziers

Robert Ménard veut expulser des migrants syriens des HLM de Béziers

Robert Ménard, le maire de Béziers, s'est une fois de plus fait remarquer. En effet, il a publié sur Youtube une vidéo intitulée "Vous n'êtes pas les bienvenus !" dans laquelle il va à la rencontre de réfugiés syriens qui se sont installés illégalement dans des HLM de la ville.

Ce samedi 12 septembre, Guy Bedos était l'un des invités de Laurent Ruquier et de ses deux chroniqueurs, Léa Salamé et Yann Moix dans l'émission On n'est pas couché sur France 2. Alors qu'était évoquée la Une du journal du Béziers détournée, l'humoriste de 81 ans a critiqué Robert Ménard, le maire de la ville du Languedoc-Roussillon. "Robert Ménard, je l'ai connu à une époque... Il est même venu chez moi. Je crois même que je l'ai nourri... Et puis ça s'est arrêté. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai moins envie de le voir ces temps-ci" a-t-il ainsi lancé avant d'insulter son ancien ami de "petit con".

"Vous n'êtes pas le bienvenu dans cette ville"

Des internautes lui ayant vivement conseillé d'attaquer l'émission, Robert Ménard a exliqué sur Twitter qu'il n'en ferait rien : "Ceux qui m'invitent à attaquer n'ont rien compris à mon combat inconditionnel pour la liberté d'expression et le droit à la caricature". Si le maire de Béziers fait beaucoup parler de lui depuis ce dimanche 13 septembre, c'est pour une toute autre raison. En effet, il a publié sur la chaîne Youtube de la mairie une vidéo intitulée "Vous n'êtes pas les bienvenus !". Sur ces images, on le découvre aller à la rencontre de migrants syriens vivant illégalement dans des appartements HLM de la ville.

Robert Ménard entend bien faire la leçon aux réfugiés. "Monsieur, vous n'êtes pas le bienvenu dans cette ville. Vous êtes rentrée en fracturant cette porte. Vous volez l'eau et l'électricité. Vous n'avez pas à occuper ces logements. Dans ma ville vous n'êtes pas le bienvenu je vous le répète. On est le bienvenu quand on se comporte comme des gens corrects. Si vous avez envie d'être accueilli, vous allez dans des villes ailleurs qui sont prêtes à le faire. Moi je ne suis pas prêt à le faire." a-t-il expliqué à un réfugié avec l'aide d'un traducteur.

 

 

Réagissez à l'actu people