Politique

Renoncement de François Hollande : Manuel Valls évoque "un choix qui force le respect" (vidéo)

Renoncement de François Hollande : Manuel Valls évoque "un choix qui force le respect" (vidéo)

Manuel Valls s’est exprimé vendredi 2 décembre pour la première fois après l’annonce du renoncement de François Hollande de se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Depuis Nancy, le Premier ministre a salué "un choix qui force le respect" et assuré qu’il défendrait le bilan du chef de l’État. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

François Hollande ne se présentera pas à l’élection présidentielle de 2017. Le président de la République en a fait l’annonce jeudi soir, à la surprise générale. Depuis quelques jours, les médias français annonçaient en effet que le chef de l’État s’apprêtait à faire acte de candidature. Plus encore, il se murmurait que le locataire de l’Elysée envisageait de passer outre la primaire de la gauche. Mais il n’en sera finalement rien. Rattrapé par son bilan, conscient de sa cote de désamour auprès des Français ou simplement désireux de passer la main, François Hollande se retirera dans cinq mois. Et laisse donc la place aux ambitions présidentielles de certains, Manuel Valls en tête.

"Un choix mûrement, longuement réfléchi"

Le Premier ministre, justement, est ce vendredi en déplacement à Nancy à l’occasion du Comité interministériel du handicap. Et c’est depuis la Meurthe-et-Moselle qu’il a réagi pour la première fois à l’annonce du renoncement de François Hollande : "Le chef de l’État a expliqué à nos compatriotes son choix. Un choix mûrement, longuement réfléchi. Personne ne peut en douter. Un choix qui n’était pas facile et un choix qui force le respect par sa dignité. Nous devrons défendre le bilan, nous devrons défendre cette action. Et je le ferai comme je le fais inlassablement dans les fonctions qui ont été les miennes depuis 2012" a assuré Manuel Valls devant les journalistes. Reste à savoir si ce sera dans le costume d’un Premier ministre ou pas...

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people