Politique

Remaniement : François Hollande tacle Nicolas Sarkozy sur sa politique

Remaniement : François Hollande tacle Nicolas Sarkozy sur sa politique

Quelques heures après un remaniement marqué notamment par les nominations des écologistes Emmanuelle Cosse (Logement), Barbara Pompili (Biodiversité) et Jean-Vincent Placé (Réforme de l'Etat), François Hollande a accordé une interview à "TF1" et à "France 2". Et à propos de l’environnement, le chef de l’Etat n’a pas hésité à tacler Nicolas Sarkozy sur une phrase qu’il avait prononcé en 2010 au salon de l’Agriculture durant son mandat. Une vidéo sur nous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

La classe politique française a vécu une journée de jeudi très agitée. En effet, le gouvernement a vécu un vaste remaniement avec le départ de Laurent Fabius remplacé par Jean-Marc Ayrault ou encore l’arrivée de trois écologistes Emmanuelle Cosse (Logement), Barbara Pompili (Biodiversité) et Jean-Vincent Placé (Réforme de l'Etat). Et comme un signe, le soir-même, alors qu’il donnait une interview à "TF1" et "France 2", François Hollande a annoncé la tenue, d’ici la fin de l’année, d’un référendum sur la question très épineuse de la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.  "A un moment, il faut prendre une décision. Nous savons que des travaux doivent commencer au mois d'octobre, eh bien, d'ici le mois d'octobre, je demande au gouvernement, avec les élus locaux qui partagent cette vision-là, d'organiser un référendum local pour que l'on sache exactement ce que veut la population", a déclaré le chef de l’Etat avant d’ajouter qu’il n’y avait eu aucun "marchandage" en lien avec la nomination des trois personnalités écologistes.

Le pique subtil de François Hollande à Nicolas Sarkozy

Et toujours sur le thème de l’environnement en lien avec l’agriculture, François Hollande s’en est pris à son prédécesseur Nicolas Sarkozy, sans le nommer. En effet, il a repris une citation de l’ancien président lors du salon de l’agriculture en 2010 et qui avait fait grincer des dents à l’époque les défenseurs de l'environnement. "Je voudrais dire un mot de toutes ces questions d'environnement. Parce que là aussi, ça commence à bien faire", avait-il déclaré. Alors que Gilles Bouleau lui mentionnait les nombreuses normes contraignantes pour les agriculteurs, François Hollande a répondu : "Faut protéger le consommateur (...) ne pas faire des choses au détriment de la santé et de la sécurité des consommateurs. Qu’est-ce qu’on dirait de moi ? L’environnement ça commence à bien faire et on peut l’écarter comme ça". Un pique bien subtil en direction de Nicolas Sarkozy.

Réagissez à l'actu people