Politique

Régionales 2015 : Un candidat FN incapable de répondre à plusieurs questions pendant un débat devient la risée du web

Régionales 2015 : Un candidat FN incapable de répondre à plusieurs questions pendant un débat devient la risée du web

Visiblement, avant de participer à un débat sur France 3 Corse, Christophe Canioni, tête de liste FN de l'île de beauté pour les régionales 2015 a oublié de réviser. En effet, le candidat frontiste a été pris de court à plusieurs reprises. Ne parvenant pas à répondre clairement sur certains sujets importants, hésitant pour finalement ne pas dire grand chose, il est devenu la risée du web. Un moment gênant à découvrir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce jeudi 3 décembre, Marine Le Pen a répondu aux questions de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. A trois jours du premier tour des Régionales 2015, la présidente du Front National s'est montrée plutôt confiante quant aux chances de son parti. Elle a en effet estimé que le FN avait de réelles chances de remporter la victoire dans 4 ou 5 régions sur les 13 que compte la France suivant le nouveau découpage territorial.

"Je sens une véritable poussée, une vraie dynamique" a ainsi déclaré Marine Le Pen au micro d'Europe 1 avant d'ajouter "Il y a quatre ou cinq régions où nous sommes en situation de pouvoir gagner. [...] Il y a une série d'éléments que nous ne maîtrisons pas. Est-ce que l'UMP [devenu Les Républicains, ndlr] et le PS vont fusionner ? Est-ce qu'ils vont se retirer l'un pour l'autre ? [...] Une élection n'est jamais gagnée tant que les électeurs n'ont pas voté !"

"Je n'ai pas plus de précisions que ça"

Depuis plusieurs semaines, des candidats FN se font remarquer pour leurs déclarations. Ainsi, Marion Maréchal Le Pen a été vivement critiquée par une partie des électeurs après avoir décalré que si elle était élue, elle retirerait les subventions aux associations qu'elle juge "très politisée", comme le planning familial qui, toujours selon elle, a "une approche assez banalisée de l'avortement." Des propos qui choquent notamment les militants féministes qui ne veulent pas voir le droit à l'avortement en France être remis en question.

Mais, le candidat frontiste qui fait le buzz aujourd'hui n'est pas un membre de la famille Le Pen. En effet, Christophe Canioni, tête de liste FN en Corse est en train de devenir la risée du web après avoir participé à un débat politique sur France 3. Le candidat a été "pris de court sur plusieurs sujets cruciaux de l'économie locale" comme le notent nos confrères de France TV Info qui ont même pour l'occasion réalisé un montage montrant les moments d'hésitations gênantes de Christophe Canioni. Les réponses du candidat à certaines questions étaient en effet pour le moins floues, hésitantes. Ce dernier ne semblait vraiment pas maîtrisé certains sujets.  "Il y a eu une affaire qui euuuh le document qui a été donné par monsieur Simeoni concernant euuuh éventuellement une euuuh de la part de la CTC euuuuuh comment dirais-je, une aide, enfin en tout cas il y a eu cette… voilà euuuuuuuuuuuuuh mais bon au niveau du transport euuuuh voilà, nous on constate... voilà euuuuh que l'entreprise Rocca aaaaah donc a pris le marché et pris après ça et bah voilà. Je n'ai pas plus de précisions que ça" a-t-il notamment déclaré au sujet du dossier du transport maritime.

Sur les réseaux sociaux, les internautes se sont moqués du frontiste et de sa méconnaissance de certains sujets importants. Mr FN avis sur la sncm?: " Heuu ... Voilà, on constate que ... Heuuu....voilà quoi !!" Merci pour cette analyse !" a ainsi tweeté l'un d'eux. "si on pose une question sur le code des marchés publics à Canioni il fait ? A: 1 malaise B: 1 AVC C : 1 descente d'organes #debatviastella" plaisante un certain François.


Régionales : le candidat FN en Corse peine à répondre aux questions

Réagissez à l'actu people