Politique

Reconfinement : Marine Le Pen parle d'un "voyage en absurdie" après sa rencontre avec Jean Castex (Vidéo)

Reconfinement : Marine Le Pen parle d'un "voyage en absurdie" après sa rencontre avec Jean Castex (Vidéo)

Mardi 27 octobre, les chefs de partis étaient ont rencontré Jean Castex pour discuter des nouvelles mesures à prendre face à l'épidémie de coronavirus. Marine Le Pen en est ressortie très remontée. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Emmanuel Macron droit prendre la parole ce mercredi 28 octobre pour faire des annonces concernant le coronavirus. Il pourrait prononcer un nouveau confinement, moins strict qu'en mars dernier selon plusieurs médias. Pour Jérôme Marty, cela coulait de source. Le médecin avait déjà prédit que le couvre-feu imposé par le chef de l'Etat n'était qu'un prémices de ce qui allait suivre, à savoir un nouveau confinement. Jean Castex en déplacement samedi à Marseille, a confirmé que la situation était très grave et que la France devait affronter une seconde vague du virus très virulente.

Marine Le Pen dénonce une gestion "erratique" du gouvernement

Mardi 27 octobre, le Premier ministre a rencontré les chefs de partis ainsi que des associations d'élus à Matignon, pour faire le point sur les éventuelles mesures à prendre. Une consultation dont Marine Le Pen, présidente du RN, est ressortie en colère. "Nous venons de vivre un voyage en absurdie où l'on nous réunit pour nous demander notre avis sur des mesures que l'on ne connait pas, des hypothèses que l'on ne connait pas, tout en nous indiquant que le Parlement sera amené à les voter après que le président de la République les ait décidées et annoncées", a-t-elle éructé. Elle a par la suite dénoncé la gestion "erratique" du gouvernement et l'amateurisme de ce dernier, incapable d'anticiper la seconde vague. En outre, elle s'est opposée à un reconfinement total du pays.

Un sentiment partagé par le patron des Républicains, Christian Jacob qui parle de "panique" et d"'improvisation". Seule voix raccord avec le gouvernement, celle du PCF dont le secrétaire national Fabien Roussel a expliqué que "si la seule issue est d'en passer par un confinement, même généralisé, il faut le faire".

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people