Politique

Reconfinement : Des motifs supplémentaires pour sortir de chez soi (vidéo)

Reconfinement : Des motifs supplémentaires pour sortir de chez soi (vidéo)

Suite à l’annonce du reconfinement dévoilée par Emmanuel Macron mercredi 28 octobre, Jean Castex a détaillé les motifs autorisés pour sortir de chez soi. Des dérogations supplémentaires sont possibles par rapport au premier confinement. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Depuis jeudi 29 octobre minuit, la France est confinée à nouveau. Suite à l’allocution d’Emmanuel Macron faite le 28 octobre, le Premier ministre a pris la parole le lendemain afin de détailler cette nouvelle mesure qui fait grincer des dents certains. Ce reconfinement qui est annoncé pour quatre semaines d’abord se veut différent du premier. Jean Castex détaille donc les motifs autorisés pour sortir de chez soi. C’est le retour de l’attestation.

Les parcs et plages restent ouverts

Ainsi, comme lors du premier confinement, il est autorisé de sortir de chez soi pour faire ses courses alimentaires, se rendre et revenir de son lieu de travail mais également pour des motifs médicaux et des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance à des personnes vulnérables et précaires. Il sera également possible de sortir pour "une convocation judiciaire ou administrative » précise Jean Castex, tout comme pour des missions d’intérêt général "sur demande de l’autorité administrative". Prendre l’air, promener son animal domestique ou faire une activité physique extérieure individuelle est toujours autorisé mais encadré. La sortie devra durer "une heure maximum" et ne pourra pas se faire "au-delà d’un rayon d’un kilomètre du domicile". 

Contrairement au premier confinement, les parcs, jardins, forêts et plages resteront ouverts tout comme les guichets de banque et ceux de La Poste. Des dérogations supplémentaires seront autorisées pour accompagner ou aller chercher un enfant à l’école, pour se rendre "dans un service public ou chez un opérateur assurant une mission de service public" précise Jean Castex. Il est autorisé de déplacer pour se former quand l’option à distance n’est pas possible par exemple pour passer son permis de conduire ou se présenter à un examen.

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people