Politique

Rama Yade : "Moi aussi j'ai eu droit à mes petites phrases de la part de Nadine Morano"

Rama Yade : "Moi aussi j'ai eu droit à mes petites phrases de la part de Nadine Morano"

Les déclarations de Nadine Morano au sujet de la France, "pays de race blanche" selon elle n'en finissent pas de faire parler. Ce vendredi 2 octobre, c'est Rama Yade qui s'exprime sur la polémique sur BFMTV. Pour elle, rien de surprenant puisqu'elle estime que Nadine Morano est dans une "dérive personnelle qui date". Elle en profite d'ailleurs pour confier une petite anecdote au sujet de son ancienne collègue.

Ce samedi 26 septembre, Laurent Ruquier recevait Nadine Morano sur le plateau d'On n'est pas couché. Au cours de son passage dans l'émission diffusée sur France 2, l'eurodéputée a tenu un discours qui a immédiatement engendré une vive polémique :  "La France est un pays aux racines Judéo-Chrétienne. La France est un pays de race blanche dans laquelle on accueille des personnes étrangères comme le disait le général De Gaulle, mais c’est comme ça (...) La France est judéo-chrétienne dans ses racines (...) et je n’ai pas envie que la France devienne musulmane car dans ce cas ce ne serait plus la France. J’ai envie que la France reste la France" déclarait-elle ainsi. Près d'une semaine après les propos polémiques de Nadine Morano, le bad buzz autour de l'eurodéputée ne semble pas près de s'arrêter.

Dans Les Grosses tête sur RTL ce jeudi 1er octobre, Laurent Ruquier a d'ailleurs déclaré qu'il se sentait un peu coupable : "Je me sens coupable en fait, je vous jure, alors que je n'y suis pour rien au fond parce que je n'ai pas forcé quoi que ce soit. Je me sens coupable parce que je l'aimais bien moi cette femme-là en plus, quand même"

"Il y a une dérive personnelle qui date"

Toute la classe politique s'exprime sur les déclarations de Nadine Morano. Au micro de BFMTV, Rama Yade, l'ancienne collègue de l'eurodéputée, a expliqué que selon elle, la "dérive" de cette dernière n'avait rien de nouveau. Elle a d'ailleurs illustré son point de vue en citant un exemple de "petite phrase" de Nadine Morano : "Il y a une dérive personnelle qui date. Moi quand je l'ai côtoyée au gouvernement, j'avais eu droit à mes petites phrases. A un moment, je ne voulais pas aller aux élections européennes elle avait dit: 'quand on est d'origine africaine on a plus de devoirs que de droits.' Je ne vois pas ce que l'Afrique avait affaire avec cette histoire."

Réagissez à l'actu people 1
Par Osorkon | le Samedi 03 Octobre - 16:33
Morano
Morano : la ruine presque cocasse d'une péronnelle( cf. M.B.). Il faut que sa bandes de potes au bocal agité va, à leur tour, disparaître de la scène médiatique : les Finky, Zemmour, Ménard, etc.
0