Politique

Raffineries bloquées : Manuel Valls promet une "réponse ferme " du gouvernement (vidéo)

   / 5  
Manuel Valls a promis sur Europe 1 le déblocage rapide des raffineries françaises
1
Manuel Valls a promis sur Europe 1 le déblocage rapide des raffineries françaises
Manuel Valls est actuellement en visite officielle au Proche-Orient
2
Manuel Valls est actuellement en visite officielle au Proche-Orient
Le Premier ministre sur Europe 1 face à Jean-Pierre Elkabbach
3
Le Premier ministre sur Europe 1 face à Jean-Pierre Elkabbach
Manuel Valls veut se montrer ferme face au blocage des raffineries
4
Manuel Valls veut se montrer ferme face au blocage des raffineries
Manuel Valls sur Europe 1 depuis Jérusalem
5
Manuel Valls sur Europe 1 depuis Jérusalem

En voyage officiel au Proche-Orient, Manuel Valls était mardi matin l’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. Depuis Jérusalem, le Premier ministre s’est montré extrêmement ferme et a assuré que tous les dépôts de carburant bloqués seraient rapidement libérés. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis mardi matin, les huit raffineries que compte la France sont en grève. La dernière a été votée à Notre-Dame-de-Gravenchon, en Seine-Maritime "en réaction à la charge des forces de l’ordre à Fos-sur-Mer" a déclaré à Reuters Emmanuel Lépine, le secrétaire fédéral du secteur pétrole de la CGT, "Plus aucun produit ne sort. Il y a maintenant huit raffineries sur huit en grève". Pendant ce temps-là, Manuel Valls, le nouvel ami de Franck Underwood, est en visite officielle au Proche-Orient. Et ce mardi matin, le Premier ministre était l’invité exceptionnel de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1.

"Il est hors de question que les Français se retrouvent dans cette situation de pénurie"

Et si une chose est ressortie de l’entretien des deux hommes, c’est que Manuel Valls semble commencer à en avoir un peu marre de toute cette contestation : "Je veux d’abord dire que l’Etat fait preuve de la plus grande fermeté et d’une très grande détermination" a indiqué le Premier ministre, "Encore ce matin, le site de Fos-sur-Mer a été libéré. Il est hors de question que les Français se retrouvent dans cette situation de pénurie, de blocage, que notre économie soit bloquée. La CGT trouvera une réponse extrêmement ferme, nette de la part du gouvernement ". Des menaces qui n’ont semble-t-il pas impressionné Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT puisqu’au micro de RMC, il a rappellé que Nicolas Sarkozy avait lui aussi débloqué les raffineries en 2010 avant d’être condamné par l’OIT, l’Organisation Internationale du Travail, pour non-respect du droit de grève.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people