Politique

Rachida Dati revient sur son clash avec Elise Lucet : "Ses méthodes sont scandaleuses"

Rachida Dati revient sur son clash avec Elise Lucet : "Ses méthodes sont scandaleuses"

Rachida Dati a eu l'occasion ce samedi 5 septembre de s'expliquer sur son clash avec Elise Lucet. L'eurodéputée avait en effet insulté la journaliste qui tentait d'obtenir des réponses à ses questions dans les couloirs du Parlement européen dans le cadre de son émission Cash Investigation. Rachida Dati a une nouvelle fois attaquée Elise Lucet tout en assurant qu'elle ne regrettait rien.

Ce vendredi 4 septembre, et comme Non Stop Zapping vous l'expliquait alors, FranceTVInfo publiait un extrait de Cash Investigation. Dans cette vidéo provenant de l'émission qui sera diffusée ce lundi, on pouvait découvrir Elise Lucet tenter d'obtenir une interview avec Rachida Dati dans les couloirs du Parlement européen. La journaliste interroge l'eurodéputée au sujet de soupçons de conflit d'intérêt. Pour Rachida Dati, il s'agit-là "d'accusations à la con". "C'est juste une interview, je ne vois pas ce qui vous fait peur, franchement !" insiste alors Elise Lucet faisant perdre son sang froid à l'ancienne ministre de la Justice : "Je n'ai pas peur de vous ma pauvre fille. Ma pauvre fille. Non mais quand je vois votre carrière. Votre carrière pathétique. "

"J'attends des réponses, des excuses ça m'est égal"

Très vite, Rachida Dati s'est retrouvée au coeur d'un véritable bad buzz. Quant à Elise Lucet, elle a affirmé ce dimanche 6 septembre qu'elle n'attendait pas vraiment d'excuses de la part de l'eurodéputée qui l'a insultée. "Franchement je n'y crois pas une seconde (aux excuses, ndlr). Donc non, moi j'attends des réponses, des excuses ça m'est égal" a-t-elle ainsi déclaré au micro de RTL. Elle a également précisé que son équipe avait demandé une intervie à Rachida Dati "pendant des mois".  "On voulait lui poser des questions qui nous semblent importantes parce que ce qu'il faut savoir, c'est qu'elle a fait l'objet d'une enquête au parlement européen, qu'elle est soupçonnée de corruption parce que d'une part elle a fait voter à plusieurs reprises des amendements qui sont totalement en faveur des industries gazières notamment et que d'autre part on la soupçonne d'être employée par Gaz de France" a souligné Elise Lucet avant d'ajouter :

"Si c'était le cas, ça serait un cas réel de corruption donc c'est quelque chose de très grave. C'est la raison pour laquelle on va jusqu'à la poursuivre dans les couloirs du Parlement européen. Après, franchement, moi qu'elle me réponde comme ça j'ai envie de dire que nous on tient notre place de journaliste, à elle de tenir sa place d'élue, si elle pense que c'est la manière dont elle doit tenir sa place d'élue eh bien les citoyens jugeront"

"Je ne regrette rien"

Rachida Dati s'est également expliquée au sujet de cet accrochage. Elle a en effet répondu aux questions de Wendy Bouchard ce samedi 5 septembre sur Europe 1"Je suis libre de mes réactions. J'ai été très véhémente avec elle, oui, mais quand vous vous faites harceler... - Non mais c'est du harcèlement, on vous harcèle en vous courant après. Elle en a fait une marque de fabrique - pour révéler rien du tout. Vous dîtes soupçons, je suis désolée mais vous me mettez en cause, je suis quand même une élue de la République. C'est très grave de porter des accusations sans preuve. On vous accuse et après on vous dit 'Justifiez-vous' Mais moi je n'ai rien à justifier, je n'ai rien à cacher.  [...] Ce que je fais est transparent et si je n'ai pas envie de répondre à quelqu'un dont les méthodes sont scandaleuses [...] moi je n'ai pas à y répondre. Donc je suis libre. Oui j'ai été véhémente, je ne regrette rien" lance ainsi l'ancienne ministre de la Justice.

Mais, cette dernière n'a pas fini d'attaquer Elise Lucet et de remettre en cause ses compétences journalistiques. "Faire du teasing avec des montages douteux pour attirer des téléspectateurs sur une émission qui ne révèlent rien et qui n'a aucun intérêt, c'est un peu facile ! [...] Je n'ai pas à répondre à une femme qui pense que c'est extraordinaire. Elle ne révèle jamais rien. [...] L'investigation ce n'est pas l'accusation et le harcèlement. Enfin, je ne crois pas. Moi je ne suis pas journaliste mais c'est pas ce qu'on vous apprend sans doute dans les écoles de journalisme."

 


Rachida Dati, sur l'affaire Lucet : "Je n'ai... par Europe1fr

Réagissez à l'actu people 1
Par sebrieu | le Mardi 08 Septembre - 22:51
Caricature de Rachida Dati
Dati: la stratégie du clash. Chaque fois qu'elle est en serieuse difficulté, que les médias risquent de parler d'affaires comprométantes pour elle, Hop! Un clash: http://www.caricature.fr/wp-content/uploads/2015/08/rachida-dati-sebrieu... C'est une caricature.
0