Politique

Quotidien : Manuel Valls invite des "amis" en voyage aux frais du contribuable français (Vidéo)

Quotidien : Manuel Valls invite des "amis" en voyage aux frais du contribuable français (Vidéo)

Manuel Valls a entamé vendredi une tournée de quatre jours sur le continent africain. Comme à l’accoutumée, il est accompagné d’une délégation officielle. Mais pas que. En effet, le premier ministre a convié aussi des proches et des amis dont le voyage a été financé par l’État, donc par le contribuable français, comme vient de le révéler ce lundi l’émission de Yann Barthès "Quotidien". Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Alors qu’il est sur le point d’achever une tournée de quatre jours en Afrique, Manuel Valls a accordé une interview à "France 24" et "RFI" pour évoquer son passage sur le continent africain. "L’Afrique, c’est le continent d’avenir, et la France et l’Europe doivent être capables de bâtir une alliance avec l’Afrique pour ce XXIe siècle", a-t-il expliqué avant d’ajouter : "Les principaux enjeux pour l’Europe et pour le monde, que sont la menace terroriste, le défi migratoire, le défi climatique, la démographie, la jeunesse, en grande partie, se jouent en Afrique."

Un beau voyage pour les amis de Manuel Valls

Puis Manuel Valls, qui prend de plus en plsu ses distances avec François Hollande, a évoqué la question des migrants. "Si nous ne voulons pas connaître un afflux de migrants qu’on ne peut pas supporter, nous devons aider l’Afrique à construire son avenir. […] L’Agence française du développement a un budget de 8 milliards [dont] 4 milliards par an pour l’Afrique. Et nous voulons faire passer en trois ans ces investissements, souvent par des prêts mais aussi des aides directes à 6 milliards." Et lors de ce voyage officiel de quatre jours en Afrique, Manuel Valls n’était pas accompagné seulement de la délégation officielle et des journalistes. En effet, selon l’émission "Quotidien", le premier ministre avait invité des amis comme Laurence Katché, la femme de Manu Katché ou encore le journaliste Nicolas Domenach. Et bien évidemment, ils n’ont rien déboursé pour le voyage. La note a été réglée par l’État comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. Et Manuel Valls n’a pas souhaité s’exprimer sur ce sujet au journaliste de "Quotidien" présent en Afrique. 

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people