Politique

Quotidien : Manuel Valls candidat, une médium prédit sa défaite à la primaire de la gauche (Vidéo)

Quotidien : Manuel Valls candidat, une médium prédit sa défaite à la primaire de la gauche (Vidéo)

Le lundi 5 décembre à Evry et devant la France entière, Manuel Valls s’est porté officiellement candidat à la primaire de la gauche en vue de l’élection présidentielle de 2017. Mais visiblement les astres ne semblent pas être du côté de l’ancien Premier ministre comme l’a confirmée une médium à "Quotidien". Une vidéo à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après le renoncement de François Hollande à l’élection présidentielle de 2017, Manuel Valls s’est porté officiellement candidat à la primaire de la gauche à Evry le lundi 5 décembre.  "Je suis dans cette salle ou je me suis marié. A Evry, dans ma ville, celle de ma famille, ma ville de cœur. Une ville intense, attachante, jeune, populaire. Alors oui je suis candidat à la présidence de la République (…) Le temps est venu d'aller plus loin dans mon action..., en accord total avec le président de la République, je quitterai mes fonctions demain (…) A François Hollande, je veux dire mon affection, mon émotion. Je veux lui dire la chaleur de mes sentiments."

"Je ne suis pas sûre du tout qu’il passe le cap"

En effet, en se portant candidat, Manuel Valls a quitté son poste de Premier ministre. Et c’est Bernard Cazeneuve qui a été choisi pour le remplacer. En janvier prochain donc, Manuel Valls, qui a créé la polémique lors de la circulation alternée à Paris, va savoir s’il sera le candidat du PS pour 2017. Mais visiblement les astres ne semblent pas être du côté de l’ancien Premier ministre. D’après Angélique, médium et astrologue, qui a été interrogée par "Quotidien", cela s’annonce mal. "Manuel Valls, il est effectivement du signe du Lion, comme François Hollande, mais il est ascendant Verseau. On sait que les trois premiers mois de l’année ne sont pas terribles pour les Verseau, je ne suis pas sûre du tout qu’il passe le cap", a-t-elle expliqué.  

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people