Politique

Quotidien : Jean-Luc Mélenchon se félicite après la diffusion de l'intégralité de la perquisition de LFI (vidéo)

Quotidien : Jean-Luc Mélenchon se félicite après la diffusion de l'intégralité de la perquisition de LFI (vidéo)

L'intégralité de la perquisition au siège de La France Insoumise en octobre 2018 a été mise en ligne par "Quotidien" ce mercredi 11 septembre. Jean-Luc Mélenchon avait accusé l'émission d'un montage en sa défaveur. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

En octobre 2018, le local de La France Insoumise a fait l'objet d'une perquisition dans le cadre d'enquêtes préliminaires sur des soupçons d'emplois fictifs d'assistants au Parlement européen et sur les comptes de la campagne de 2017. La scène avait été diffusée dans "Quotidien". Alors que son procès pour rébellion, provocation et actes d’intimidation envers l'autorité judiciaire va s'ouvrir ce jeudi 19 septembre, Jean-Luc Mélenchon a accusé sur Facebook ce mardi 10 septembre l'émission d'avoir sélectionné des moments de colère sans montrer ceux où lui et Alexis Corbière appellent au calme. 

"Ne vous inquiétez pas, personne n’est violent ici"

En réponse, Quotidien a mis en ligne l'intégralité de la perquisition ce mercredi 11 septembre, d'une durée de 40 minutes, sans montage. Alors que les moments de calme et de tension s'entremêlent, on voit Jean-Luc Mélenchon prononcer sa phrase très commentée "La République c’est moi", avant de chuchoter au même policier : "Ne vous inquiétez pas, personne n’est violent ici". Dans un long post publié sur son blog, le leader de La France Insoumise s'est félicité "que la vérité éclate". "Depuis un an Quotidien cachait ces moments où Corbière et moi rassurons les policiers et appelons au calme. C’est le contraire de ce que montrent depuis octobre dernier les 30 secondes que diffusent Quotidien et tous les moutons de panurge de l’officialité médiatique" a-t-il écrit. Devant les accusations, Quotidien avait rappelé : "Non, (…) nous n’avons pas caché pendant un an les images diffusées [mardi]. Nous les avons diffusées, il y a quelques mois. Il faut regarder plus assidûment [l’émission]". 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people