Politique

Quand un candidat d’En marche ! qualifiait l’homosexualité d’abomination (Vidéo)

Quand un candidat d’En marche ! qualifiait l’homosexualité d’abomination (Vidéo)

Il y a quelques années, Olivier Serva, candidat de La République en marche ! aux élections législatives qualifiait l’homosexualité "d’abomination". Non Stop Zapping vous en dit plus.

Nouvelle sortie gênante pour La République en marche! à quelques jours des élections législatives. Après Pierre Cabaré qui avait été déclaré inéligible en 2003 ou encore Houmria Berrada qui avait en 2010 été condamnée pour falsification de diplôme, c’est au tour d’Olivier Serva de poser problème au parti. Candidat dans la première circonscription de Guadeloupe, il avait tenu en 2012 des propos inacceptables sur l’homosexualité. Le magasine streetpress a en effet retrouvé une archive vidéo dans laquelle le candidat LREM décrivait l’homosexualité comme une "abomination" et qualifiait le mariage pour tous de "péché" en se référant à la Bible.

"De l’eau a coulé sous les ponts"

"Être tolérant, ce n’est pas accepter l’intolérable. Pour  le chrétien que je suis, quand je lis la Bible, il est écrit qu’un homme qui couche avec un homme ou une femme avec une femme, c’est une abomination" avait-il déclaré, avant de poursuivre. "Bien sûr que c’est un péché. La Bible le dit". Le terme "abomination" pour désigner l’homosexualité est aujourd’hui puni par la justice. En 2015, Christine Boutin avait eu une condamnation pour "provocation à la haine ou à la violence entre les homosexuels" après avoir utilisé ce mot. Elle avait également dû payer une amende de 5000 euros. Contacté par FranceInfo, Olivier Serva a expliqué que ses propos avaient été sortis de leur contexte. Depuis le temps "de l’eau a coulé sous les ponts. La loi est passée, je respecte le mariage pour tous". À l’AFP il a même assuré : "Ce sont des propos que je regrette profondément et qui ne correspondent plus à mes convictions".

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people