Politique

Primaire à gauche - Manuel Valls : Son meeting une nouvelle fois perturbé (Vidéo)

Primaire à gauche - Manuel Valls : Son meeting une nouvelle fois perturbé (Vidéo)

Ce jeudi 26 janvier, Manuel Valls se trouvait à Alfordville pour son tout dernier meeting. En plein discours, il est perturbé par un collectif de professeurs venant crier sa colère au candidat. L’ancien premier ministre commente cette scène avec humour. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

La campagne de Manuel Valls ne semble pas être de tout repos. L’ancien premier ministre est arrivé deuxième, après Benoît Hamon lors du premier tour de la primaire à gauche. Il ne reste plus que quelques jours à l'homme politique pour convaincre les Français d’être le candidat du parti. Les citoyens n’ont pas oublié l’utilisation du 49.3 ; une mesure qui avait entraîné de nombreuses manifestations dans la rue. Lors de ses déplacements officiels, l’ancien premier ministre doit faire face à la colère des citoyens. En décembre dernier, à Strasbourg, Manuel Valls se faisait jeter de la farine en plein visage. La scène a fait le buzz sur la toile et Non Stop Zapping vous dévoilait les étonnantes images.

"Rien ne m’a été épargné pendant cette campagne"

Après la farine, un militant n’a pas hésité à agresser physiquement l’ancien premier ministre. En pleine visite en Bretagne, Manuel Valls est giflé par un jeune homme. Un geste qui a été critiqué par l’ensemble des personnalités politiques. Le candidat de la primaire à gauche pensait avoir tout subi, pourtant, certains Français sont motivés à perturber la campagne de Manuel Valls. Le jeudi 26 janvier dernier, le candidat à la primaire à gauche se trouvait à Alfordville pour son tout dernier meeting avant le jour de l’élection pour le second tour. En plein discours, l’ancien premier ministre est interrompu par une dizaine de personnes, membres du collectif de professeurs, "Touche pas à ma Zep". Ces dernières ont très vite été évacuées par le service de sécurité et c’est avec humour que Manuel Valls commente cette scène : "Rien ne m’a été épargné pendant cette campagne".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people