Politique

Prêtre égorgé : François Hollande affirme que la France va gagner la guerre contre Daesh (Vidéo)

   / 5  
Prêtre égorgé : Le discours engagé de François Hollande contre le terrorisme
1
Prêtre égorgé : Le discours engagé de François Hollande contre le terrorisme
François Hollande s'est exprimé depuis l'Elysée
2
François Hollande s'est exprimé depuis l'Elysée
Un peu plus tôt dans la journée, François Hollande s'était rendu à Saint-Etienne-du-Rouvray
3
Un peu plus tôt dans la journée, François Hollande s'était rendu à Saint-Etienne-du-Rouvray
Deux terroristes ont égorgé un prêtre dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray
4
Deux terroristes ont égorgé un prêtre dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray
Daesh a revendiqué cet attentat
5
Daesh a revendiqué cet attentat

Mardi, la France a de nouveau été frappée par le terrorisme après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray au cours duquel un prêtre a été égorgé par deux terroristes. Dans la soirée, François Hollande a fait une allocution depuis l’Elysée pour s’exprimer face aux Français. Et dans un discours engagé, le chef de l’Etat a assuré que la France gagnerait la guerre contre le terrorisme. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

La France est de nouveau sous le choc. Un peu moins de deux semaines après l’attentat de Nice, le terrorisme à une nouvelle fois frappé l’Hexagone. Mardi, deux terroristes, qui ont été abattu et qui se revendiquaient de Daesh, ont égorgé un prêtre dans l’église de la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray. Dans la soirée, François Hollande a pris la parole depuis l’Elysée. "Tuer un prêtre, c'est profaner la République, qui garantit la liberté de conscience", a-t-il lancé avant de demander aux Français de faire "bloc". "Restreindre nos libertés, déroger à nos règles constitutionnelles n'apporterait pas d'efficacité à notre lutte contre le terrorisme et affaiblirait à coup sûr la cohésion nécessaire à notre Nation".

"Cette guerre nous la gagnerons"

Puis, François Hollande a livré un discours engagé. "Ce qui est visé, c'est notre démocratie", a déclaré le chef de l'Etat. "Elle est la cible, elle sera notre bouclier. Françaises, Français, faisons bloc, c'est ainsi que nous gagnerons la guerre contre la haine et le fanatisme. Car je vous l'assure, cette guerre nous la gagnerons" Et de conclure : "Le gouvernement applique et appliquera avec la plus extrême fermeté les lois que nous avons fait voter et qui donnent à la justice, aux préfets, aux forces de l'ordre, la capacité d'agir, amplifiée par la prolongation et le renforcement de l'état d'urgence." Dans la journée, François Hollande avait déjà pris la parole alors qu’il se trouvait à Saint-Etienne-du-Rouvray.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people