Politique

Prêtre égorgé : Bernard Cazeveuve répond fermement aux critiques de Nicolas Sarkozy (Vidéo)

   / 5  
Prêtre égorgé : Bernard Cazeneuve demande à Nicolas Sarkozy d'arrêter de faire de la
1
Prêtre égorgé : Bernard Cazeneuve demande à Nicolas Sarkozy d'arrêter de faire de la "démagogie"
Bernard Cazeneuve a répondu à Nicolas Sarkozy sur Europe 1
2
Bernard Cazeneuve a répondu à Nicolas Sarkozy sur Europe 1
Quelques après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, Nicolas Sarkozy a critiqué le gouvernement
3
Quelques après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, Nicolas Sarkozy a critiqué le gouvernement
François Hollande s'est exprimé lui aussi depuis l'Elysée
4
François Hollande s'est exprimé lui aussi depuis l'Elysée
Dans ce terrible drame, un prêtre a été égorgé par deux terroristes
5
Dans ce terrible drame, un prêtre a été égorgé par deux terroristes

Quelques heures après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray au cours duquel un prêtre a été égorgé par deux terroristes, Nicolas Sarkozy s’en est pris au gouvernement. Ce mercredi, Bernard Cazeneuve a tenu à réagir et a répondu fermement à l’ancien président. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Mardi, la France a de nouveau été frappée par le terrorisme. En effet, deux terroristes ont pris en otage l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray et ont égorgé le prêtre avant de se faire abattre par les forces de l’ordre. Et quelques heures après ce drame, Nicolas Sarkozy a pris la parole et n’a pas hésité à tacler le gouvernement. "Nous devons changer profondément la dimension, la mesure, la stratégie de notre riposte. Notre ennemi n’a pas de tabou, n’a pas de limite, n’a pas de morale, n’a pas de frontière. Nous devons être impitoyables. Les arguties juridiques, les précautions, les prétextes à une action incomplète, ne sont pas admissibles".

Bernard Cazeneuve VS Nicolas Sarkozy

Et ce mercredi matin sur "Europe 1", Bernard Cazeneuve a tenu à répondre à l’ancien président. "Ce serait totalement inefficace", a assuré le ministre de l'Intérieur concernant certaines propositions de la droite avant d’ajouter :  "Ce qui permet aujourd’hui à la France, même s'il y a des attentats, de démanteler un très grand nombre de réseaux terroristes – nous avons évité 16 attentats, nous avons arrêté près de 196 personnes depuis le début de l’année – c’est la mise en attention par les fiches S d’un certain nombre d’individus qui permet aux renseignements de travailler sans que ces individus le sachent. […] Nous avons énormément incarcéré après avoir judiciarisé ces derniers mois. Si vous dites aux individus, qui ne savent pas qu’ils sont surveillés, qu’ils le sont, ils se dissimuleront et nous aurons à la fin plus d'attentats". Il a ensuite demander d'arrêter de faire de la "démagogie". 


Bernard Cazeneuve : "Je suis militant de la... par Europe1fr

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people