Politique

Présidentielles 2017 : Marine Le Pen se défend d'être raciste (vidéo)

Présidentielles 2017 : Marine Le Pen se défend d'être raciste (vidéo)

Invitée ce dimanche dans l'émission "Vie Politique" sur TF1, Marine Le Pen s'est défendue, comme elle l'a fait souvent et notamment en 2014, d'être raciste. Retour sur ce passage avec Non Stop Zapping.

Marine Le Pen est, comme on le sait, candidate pour les éléctions présidentielles de 2017. Et la course a d'ores et déjà commencé. Débats, apparitions, discours, chaque candidat devra s'y plier. Un exercice durant lequel Marine Le Pen devra répondre à des accusations récurentes, en particulier celle du racisme au sein de son parti, le FN. En 2014, un sondage Odoxa pour Le Parisien révelait que pour 68 % des français, Marine Le Pen pouvait être considérée comme raciste. En 2016, une étude de l'Institut Kantar Sofres démontre que pour 55 % de la population, soit un français sur deux, est l'est toujours. La candidate a découvert ces résultats en direct, et a dû se défendre entre autres face à la journaliste d'Europe 1 et Paris Première Natacha Polony. Le titre de cet échange était "Marine Le Pen peut elle apaiser la France?", en référence au slogan de sa campagne "La France apaisée". 

"Pour nous, peu importe la religion ou les origines d'un français"

"Pour apaiser la France, il faut aussi rassembler", a commencé Natacha Polony, après avoir relevé l'audace dont Marine Le Pen a fait preuve en choisissant un tel slogan quand on connait l'image que les français ont du FN. "Mais on a l'impression que votre conception de l'apaisement risque de laisser sur le bord une partie de la population française, et que cela pourrait faire l'apaisement contre certains. Pourquoi les français de confession musulmane n'ont pas du tout l'impression que vous voulez les inclure?" ; a t-elle continué. La candidate a alors sauté sur l'occasion pour se défendre de ce qui est d'après elle une idée reçue. "Parce que c'est ce qu'on leur répète depuis des années, qu'on va opérer une discrimination a leur égard. Merci de me laisser trancher la tête de ce canard. Notre politique ne vise en aucune manière à opérer des discriminations. Nous défendons tous les français. Peu nous importe leur religion, et peu nous importe leurs origines." A la question, "Est-ce que l'islam est compatible avec la France pour vous?", Marine Le Pen répond "Oui, je le pense. Un islam laïcisé par les lumières l'est. Tout comme les autres religions." Malgré tout, cette conception de la France n'est pas celle de tous les membres du parti de Marine Le Pen.  "Quand on vote pour un candidat, on vote aussi pour son parti", relève Natacha Polony, avant de citer des propos de Robert Ménard ou encore de sa nièce Marion Maréchal Le Pen qui en font partie. Pour le premier, "les français doivent être blancs européens et catholiques", et pour la deuxième, "la France est un pays catholique et tout le monde doit s'y plier". Marine Le Pen y répond de cette manière : "C'est moi, qu'il faut écouter." Comme on le sait, la candidate tente depuis des années de dédiaboliser son parti pour lui donner plus de crédibilité. Mais les propos qui étaient tenus à l'époque par son père et aujourd'hui par d'autres membres du parti lui portent préjudice. En vue des présidentielles, quels changements Marine Le Pen va t-elle opérer, et va t-elle réussir à convaincre les français? 

Par M. H

Réagissez à l'actu people