Politique

Présidentielle américaine : Michelle Obama fustige Donald Trump à l'ouverture de la convention démocrate (vidéo)

Présidentielle américaine : Michelle Obama fustige Donald Trump à l'ouverture de la convention démocrate (vidéo)

Lors du premier jour de la convention démocrate ce lundi 17 août, Michelle Obama a fermement dénoncé la gestion de l'actuel président américain Donald Trump et son manque "d'empathie". Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

En raison de la crise sanitaire, c'est en ligne que la convention démocrate s'est ouverte ce lundi 17 août. Le rendez-vous où le candidat démocrate Joe Biden doit être désigné officiellement pour la course à la Maison Blanche, s'est donc déroulée de manière particulière avec des vidéos enregistrées. Cette première soirée a été clôturée par l'intervention de Michelle Obama, ancienne Première dame des Etats-Unis, qui a dénoncé la gestion de Donald Trump en tant que président des Etats-Unis et son manque "d'empathie". "Il a eu largement le temps pour montrer qu'il était apte à occuper ce poste, mais il est clairement dépassé. Il ne peut pas faire face à la situation. Il ne peut tout simplement pas être celui que nous voulons qu'il soit pour nous", a-t-elle assuré face à la pandémie de coronavirus.

"C'est du chaos, de la division et un manque complet et total d'empathie"

"Si vous pensez que les choses ne peuvent pas empirer, croyez-moi, elles le peuvent et elles le feront si nous ne changerons pas à cette élection", a ajouté Michelle Obama qui estime que Donald Trump n'est "pas le bon président" pour les Etats-Unis. "A chaque fois que nous nous tournons vers la Maison-Blanche pour une direction, ou du réconfort, ou un semblant de stabilité, ce que nous recevons à la place c'est du chaos, de la division et un manque complet et total d'empathie", a-t-elle déploré. Michelle Obama a ainsi appelé à voter pour Joe Biden, l'ancien vice-président de Barack Obama, lors des élections présidentielles en novembre prochain. "Je sais que Joe n'est pas parfait. Et il serait le premier à vous le dire. (...) Mais il sait ce qu'il faut faire pour sauver une économie, vaincre une pandémie et montrer la voie à notre pays. (...) Il dira la vérité et fera confiance à la science". 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people